vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Bataille à perte de vue
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Bataille à perte de vue

par André S. Labarthe

D 11 juillet 2008     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Nous présentons ici le documentaire sur Georges Bataille réalisé par André S. Labarthe pour la série "Un siècle d’écrivains" sur France 3 (1996), extrait des archives vidéo de A. Gauvin. Ce documentaire fait partie d’une trilogie : Bataille, Sollers, Artaud. Trois figures du XXe siècle littéraire par un cinéaste de talent.

Valérie Cadet a publié un livre d’entretiens avec André S. Labarthe et Philippe Sollers sur cette trilogie, un livre magnifiquement illustré des photos de tournage de Patrick Massena, et détours dans la maison du cinéaste pour y découvrir l’intime de l’homme (au propre et au figuré). En pièces jointes, vous trouverez deux documents largement illustrés de ce livre. Focus sur Georges Bataille et la genèse du film par son réalisateur. Un incontournable ! Prenez le temps d’ouvrir les annexes (documents pdf).

« Il n’est pas donné à quiconque d’aborder les extrêmes soit dans un sens, soit dans un autre. »
Lautréamont
(en exergue du film)

1997 (durée : 43"28’ — Archives A.G.)

« En déclinant la figure de l’oeil dans son beau film sur Georges Bataille, André S. Labarthe réussit un difficile grand écart. Respectant parfaitement le cahier des charges de la série Un Siècle d’écrivains, il échappe à l’ordinaire illustratif du genre biographique et invente une enquête godardienne qui questionne autant la position du cinéaste que le mystère de l’écrivain. Bataille, la littérature et le cinéma en sortent tous gagnants. »

Ça a débuté comme ça : "J’ai été élevé seul et, aussi loin que je me le rappelle, j’étais anxieux des choses sexuelles." Ça ? Une Histoire de l’oeil appelée à devenir célèbre, mais imprimée en 1928 sans nom d’éditeur et vendue clandestinement en 134 exemplaires seulement. Ça : le premier "vrai" livre de Georges Bataille, élégant chartiste employé à la Bibliothèque nationale et nietzschéen débauché qui se dissimule sous le pseudonyme de Lord Auch (Lord comme le Dieu anglais des Écritures, Auch pour dire "aux chiottes"). Ça, enfin : le Bataille d’André S. Labarthe.
Les Inrocks N° 125, du 30/04/1997.

*


Documents

*

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)