Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » AUDIO A LA UNE

AUDIO A LA UNE

Le Masque et la Plume, Houellebecq

La critique du dernier Houelllebecq « anéantir » :

avec : Jérôme Garcin (Le Masque et la Plume)

Olivia de Lamberterie (Elle)

Elisabeth Philippe (L’Obs)

Arnaud Viviant (Transfuge)

Nelly Kaplan (Les Inrocks)

VOIR ARTICLE


Sollers et son petit bureau chez Gallimard


"C’est un dinosaure complètement disparu qui vous parle !" dit-il à partir de son bureau chez Gallimard, qu’il commence par nous décrire. Etroit bureau exigu. C’est pourtant là qu’est le QG de l’Infini depuis ses débuts et il y est encore. Là aussi que s’accumulent ses souvenirs d’un long parcours littéraire et personnel. Sollers s’emploie ici à les décrire et les commenter avec emphase et ironie. V.K.
Incursion en Sollersie.


Yannick Haenel, Notre solitude

RTBF. Par Ouï-dire, 6 octobre 2021.
Réalisation Pascale Tison.

Yannick Haenel a assisté au procès — qui s’est tenu il y a un an — des accusés des massacres perpétrés à Charlie Hebdo et à l’Hyper Casher en janvier 2015. Il a tenu une chronique quotidienne pour le site de Charlie et là il publie un livre bouleversant, ‘Notre solitude’, sur son expérience intime. Une des questions qui le hante est d’interroger sa place de témoin des témoins. Il explore la question du sens de la littérature face au surgissement de paroles, à la barre dans un palais de justice, et il entrevoit une métamorphose des témoins, surtout des victimes survivantes, à travers leur parole qui prend ici une valeur initiatique.

Lecture d’extraits de Notre solitude et de Jan Karski.

LIRE ARTICLE


Auf Wiedersehen Angela Merkel

Portrait et analyse
par Christine Okrent et ses invités :

Après 16 ans à la tête de l’Allemagne, la chancelière Angela Merkel se retire, à 67 ans, l’âge de la retraite outre-Rhin.

VOIR ARTICLE


Entretien avec Danièle Robert

Danièle Robert était le vendredi 12 mars l’invitée de l’émission « Par les temps qui courent » sur France Culture (série : « Traduire : qui, quoi, comment, pourquoi ? ») pour la parution de La Divine Comédie de Dante aux éditions Actes Sud/ Collection : Babel. L’occasion d’évoquer cette grande aventure de traduction, sa relation à la langue italienne et au rythme si particulier de Dante, mort il y a 700 ans.

« Par les temps qui courent », Romain de Becdelievre.

Avec, en fin d’émission, la voix de Philippe Sollers (à propos des quatre sens de l’écriture tels que Dante les définit dans Le Banquet (Il Convivio) : le sens littéral, allégorique, moral et anagogique.

VOIR article "L"art de la traduction"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110