vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers la peinture et la sculpture » Ma nuit avec Picasso
  • > Sollers la peinture et la sculpture
Ma nuit avec Picasso

Par Marc Lambron

D 24 octobre 2014     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


28/10/1014 : Ajout vidéo : « Picasso, l’inventaire d’une vie, un documentaire au contenu d’une richesse exceptionnelle



ZOOM... : Cliquez l’image.

L’écrivain a arpenté, de nuit, le musée Picasso, à quelques jours de son ouverture. Récit inspiré d’un rêve éveillé.

« Toutes ces formes vous bombardent le cortex, vous soulèvent hors sol, vous font passer de l’autre côté du Styx. » Marc Lambron

« Plus l’on monte vers les étages - le musée est distribué sur cinq niveaux -, plus l’on entre dans une expérience proche d’un trip psychédélique. Marc Lambron

Crédit : Le Point

*

Marc Lambron sur pileface

*

Carnet de nuit,
Philippe Sollers
Plon, 1989, Gallimard 2006

Illustration : Picasso, Le jeune peintre (c) Succession Picasso, 2006, Musée Picasso, Paris.
Photo (c) RMN - JC Berizzi.

JPEG - 84.4 ko
Picasso, Le jeune peintre, 1972

Picasso, Le jeune peintre, une de ses dernières toiles, 1972. Pénis bien décalotté pinceau bras doigt ongle. Sexe beaucoup plus grand que jeune cavalier malin sachant se servir de son corps comme pinceau. A rapprocher du visage pré-mort émacié de la même année. Peu importe, message identique : phallus-jeunesse-toujours.
Picasso a toujours dit que ses tableaux était des exorcismes. Aucune raison de ne pas le croire.

Philippe Sollers
Carnet de nuit

Carnet de nuit sur pileface

*

PICASSO le héros
Philippe Sollers
Editions Cercle d’Art
Livre d’art, 1996

Picasso le héros sur pileface

*

Picasso, l’inventaire d’une vie

Un documentaire Arte de 2013, rediffusé par Arte ce week-end (HD 16/9). Le titre n’est pas emphatique, le contenu de ce documentaire mérite de s’y attarder.

Ce documentaire, coécrit par l’un des petits-fils de Picasso, déroule l’incroyable roman artistique et sentimental que fut la vie du peintre avec une fluidité et une élégance à sa mesure. Il dispose d’une matière première d’une richesse exceptionnelle : de passionnantes archives, souvent inédites, dont nombre de photos et films de famille, des entretiens exclusifs et rares avec ses proches et d’autres témoins privilégiés de la succession (Bernard Ruiz-Picasso, Claude Ruiz-Picasso et sa mère, Françoise Gilot, Maya Widmaier Picasso, Pierre Daix, Roland Dumas...), et l’œuvre inépuisable du maître. Sous l’œil de la caméra, au fil d’un commentaire aussi dense que limpide, chaque trait de pinceau ou de crayon, chaque composition, chaque thématique s’éclaire d’un sens à la fois intime et universel. Le documentaire ouvre ainsi un émouvant chemin vers Picasso à travers sa création.


Le 8 avril 1973, lorsque Pablo Picasso s’éteint à 91 ans, dans sa maison de Mougins, en Provence, il ne laisse aucun testament. Peu après, dans les différentes demeures du peintre, la famille plusieurs fois recomposée qui est la sienne découvre un héritage fabuleux et insoupçonné : des dizaines de milliers d’œuvres de toute nature que le plus grand peintre du XXe siècle a conservées toute sa vie, de ses premières esquisses d’enfant surdoué, à Malaga, jusqu’à ses ultimes toiles. Le commissaire-priseur que les héritiers chargent de l’inventaire, Maurice Rheims, pense avoir plusieurs mois de travail. Il mettra en réalité plus de trois années à répertorier un total de cent vingt mille pièces - croquis, esquisses, lithographies, gravures, sculptures, céramiques et peintures de tous formats, mais aussi correspondances, collections personnelles, etc. Cette succession "inestimable" va donner lieu à une extraordinaire dation à l’État français - aux termes d’une loi conçue sur mesure par le ministre de la Culture André Malraux -, à l’origine du musée Picasso, à Paris.

Crédit : http://www.arte.tv/guide/fr/048396-000/picasso-l-inventaire-d-une-vie?autoplay=1

VIDEO. Le Musée Picasso rouvre ses portes

La réouverture du Musée Picasso a lieu samedi à Paris. Il aura fallu cinq ans de travaux pour rénover l’Hôtel Salé, dans le Marais.
(France 3)

JPEG - 66 ko
Lien sur vidéo : CLIQUER L’IMAGE

Un hôtel particulier du 17ème siècle totalement refait à neuf pour accueillir la plus grande collection publique de l’artiste. A l’intérieur, s’expose la plus fabuleuse collection de Picasso au monde. On y trouve les plus belles œuvres du maître catalan, des plus spectaculaires aux plus intimes.

Au sous-sol, sa collection particulière

"Ca va être un grand évènement pour le public et pour les spécialistes. De pouvoir voir plus d’œuvres à la fois. Le double en réalité. Et surtout présentées d’une façon nouvelle", explique Claude Picasso, le fils de l’artiste, face aux caméras de France 3.

Au sous-sol est exposée la collection particulière de Pablo Picasso. Il y a là des Matisse, des Renoir, des Miro, une cinquantaine de tableaux achetés ou échangés. "Il échange des œuvres avec ses amis. On a ici dans cette salle des œuvres échangées avec Matisse, Miro, Modigliani, Derain... Des œuvres importantes qui sont échangées lors de cérémonies amicales", explique Anne Baldassari, commissaire de l’exposition inaugurale.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document