vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE SOLLERS » Tous les écrivains sérieux sont athées
  • > SUR DES OEUVRES DE SOLLERS
Tous les écrivains sérieux sont athées

Entretien avec Philippe Sollers, Le Nouveau Magazine littéraire, juillet-août 2018

D 5 juillet 2018     A par Albert Gauvin - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook



« Tous les écrivains sérieux sont athées », vient de rappeler Sollers. Alors, Sollers athée ? catholique ? Bataille, vers la fin de sa vie, disait : « Ce dont je suis le plus fier, c’est d’avoir brouillé les cartes... »


© Jean-Luc Bertini. ZOOM : cliquer sur l’image.
GIF


Le Nouveau Magazine littéraire, juillet-août 2018.
ZOOM : cliquer sur l’image
GIF

Le Nouveau Magazine littéraire, juillet-août 2018.
ZOOM : cliquer sur l’image
GIF
*

Dieu est italien

Athée, oui. Mais « ni théiste, ni athéiste, ni indifférentiste » comme dit Heidegger que Sollers aime souvent citer. Surtout pas indifférentiste... Relisez.

« Je suis indigné par le fait que la sainte Trinité ne soit pas plus étudiée. Elle assouplit un peu le monothéisme, lui permet de respirer, de renouer avec les dieux, et surtout les déesses grecques, dont nous sommes orphe­lins. Il y a là quelque chose d’extra­ordinaire et de logique qui a nourri des générations d’artistes. Tout comme cette Vierge Marie qui a ac­couché une fois pour toutes, grâce à la procréation spirituellement assistée, et qui est ensuite envoyée dans l’au­-delà avec son corps... Quelle mer­veille ! Quand je vois ce qu’en font les peintres, italiens notamment, je suis submergé par la beauté... L’Assomp­tion du Titien à l’église dei Frari à Venise montre comment elle s’envole, et c’est admirable. Si Dieu est italien, je prends ! »

Titien (1488-1576), L’Assomption de la Vierge, 1516-18, huile sur panneau de bois, 6,90m x 3,60m.
Basilique Santa Maria dei Frari, Venise. Photo A.G., 20 juin 2016.
Zoom : L’autel. 22 juin 2014. Manet, <i>Lola de Valence</i>, 1862.
La Bienheureuse Vierge Marie ou l’effet B.V.M..

GIF

Athée ? Les choses sont un peu plus compliquées :

«  Le Christ est le premier et le seul athée sérieux, qui résout par l’abandon, par la douceur, par le contraire absolu de la violence, la violence qui se dit dans toute écriture. » (« Pourquoi je suis si peu religieux » — entretien avec M. Devade et L. Cane de décembre 1978, contemporain des référence à Maître Eckhart qu’on trouve dans Paradis et dans Vision à New York —, repris dans Improvisations, folio, 1991, p. 121) [1].

ou encore :

«  Contrairement à l’évidence commune, la seule preuve que l’on est rigoureusement athée doit passer par la démonstration théologique. » (« L’assomption », dans Théorie des exceptions, folio, 1986, p. 224)

Évidemment, Sollers n’est ni « athée » ni « chrétien », encore moins « religieux » au sens conventionnel du terme. Il « ne croit pas à un Dieu tout puissant, mais à un Dieu furtif, à éclipses, qui vient quand il faut. » Voir : Pourquoi je suis catholique (illustré par la Crucifixion de Picasso, 1930) et Philippe Forest, « Catholicisme paradoxal de Paradis ».

Paradoxe apparent que vient encore souligner cette lettre du Vatican, en date du 22 juin 2018, mise en en ligne sur le site de Sollers. Elle est signée du cardinal Gianfranco Ravasi qui vient de lire L’École du Mystère et de voir « il film » éponyme. « Mistero della fede ». Mystère de la foi dans « cette époque de plus en plus violente et sombre... dans le temps de dévastation que nous connaissons ». A noter l’hommage rendu à « l’extraordinaire Julia [Kristeva] » [2].


Lettre du cardinal Gianfranco Ravasi. ZOOM : cliquer sur l’image.
GIF
GIF

Filmer une centaine de messes catholiques... Il n’aura échappé à personne que c’est là un vieux projet de Sollers. 1997 : Sollers est à Venise dans l’église des Gesuati. La scène se trouve dans le film d’André S. Labarthe, Sollers, l’isolé absolu.

GIF
*

[1Nietzsche, « Aux prédicateurs de la morale » : « Ne dirait-on pas à propos de la morale, comme disait Maître Eckhart : "Je prie Dieu qu’il me rende quitte de Dieu" ? » (Le gai savoir, IV, 292, 1881-1882). Les mots de Maître Eckhart proviennent du Sermon 52.

Aux prédicateurs de la morale.

Je ne veux pas faire de morale, mais à ceux qui en font je donne ce conseil : si vous voulez absolument faire perdre aux meilleures choses et aux meilleures conditions tout leur honneur et toute leur valeur, continuez, comme vous avez fait jusqu’à présent, à les avoir sans cesse à la bouche ! Placez-les en tête de votre morale et parlez du matin au soir du bonheur de la vertu, du repos de l’âme, de la justice immanente et de l’équité : si vous en agissez ainsi, tout cela finira par avoir pour soi la popularité et le vacarme de la rue : mais alors, à force de manier toutes ces bonnes choses, l’or en sera usé, et plus encore : tout ce qu’elles contiennent d’or se sera transformé en plomb. Vraiment vous vous entendez à appliquer l’art contraire à celui des alchimistes, pour démonétiser ce qu’il y a de plus précieux ! Servez-vous une fois, à titre d’essai, d’une autre recette pour ne pas réaliser l’opposé de ce que vous vouliez atteindre : niez ces bonnes choses, retirez-leur l’approbation de la foule et le cours facile, faites-en de nouveau les pudeurs cachées des âmes solitaires, dites : la morale est quelque chose d’interdit ! Peut-être gagnerez-vous ainsi pour ces choses l’espèce d’hommes qui seule importe, je veux dire l’espèce héroïque. Mais alors il faudra qu’elles aient en elles de quoi éveiller la crainte, et non pas, comme jusqu’à présent, de quoi produire le dégoût ! N’aurait-on pas envie de dire aujourd’hui, par rapport à la morale, comme Maître Eckhart : « Je prie Dieu qu’il me fasse quitte de Dieu ! »

[2Lire la traduction.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)