vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et son temps » Da Vinci Code
  • > Sollers et son temps
Da Vinci Code

Journal du mois de Philippe Sollers, mai 2006 dans le JDD

D 14 juin 2006     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Une dame très convenable s’occupant d’une revue féminine et, si je comprends bien, « post-féministe », vient m’interroger sur la guerre des sexes où elle souhaiterait, dit-elle, que se produise une pause, une trêve, vu l’étendue des dégâts. Sa spiritualité me paraît irréprochable. Quelle n’est pas ma surprise lorsqu’elle me demande si je crois que Jésus-Christ a eu une liaison avec Marie-Madeleine, une vraie liaison amoureuse, n’est-ce pas, avec naissance d’une fille cachée, secret occulté par l’Eglise catholique, et surtout par le cabinet noir de l’Opus Dei. Je lui fais courtoisement remarquer que l’étrange Dieu de la Bible a eu, semble-t-il, l’inspiration soudaine d’engendrer un fils par des voies impénétrables, c’est l’histoire bien connue de la Vierge Marie, mère de Dieu, mais aussi, par là même, fille de son fils, ce qui va assez loin comme proposition incroyable. Je vais jusqu’à lui citer le vers célèbre de Dante au début du dernier chant de son Paradis : «  Vierge Mère, fille de ton fils  ».

JPEG - 51.8 ko
Joos van Cleve, Image de Marie, apr ?s 1511, d ?tail<BR>

Je vois qu’elle m’écoute distraitement, ébranlée malgré tout par le Da Vinci Code. Dante n’est pas très à la mode, c’est vrai. Revenons donc à la sexualité, sans laquelle on ne voit pas comment le cinéma pourrait survivre. Le cinéma, c’est-à-dire le bavardage global. Vous ne voudriez tout de même pas interrompre ce flot crucial ? Va pour Marie-Madeleine et le sombre complot millénaire du Vatican jusqu’à l’Opus Dei ou, plus exactement, l’Opus Diaboli. Ça marche.

Philippe Sollers
Journal du mois
Le Journal du Dimanche du 28 mai 2006



Le dogme de l’Immaculée conception

La concentration dogmatique du catholicisme, qui na pas fait preuve de beaucoup de tolérance envers le paganisme antique, ne vous gêne-telle pas ?

Contrairement à l’opinion commune, je suis frappé par le côté inventif des dogmes. L’Immaculée Conception, par exemple, qui est un dogme très tardif (1854) me paraît parfaitement logique. Tout comme l’infaillibilité pontificale. Il en va de même pour tous les dogmes fondateurs du christianisme, comme celui de l’Incarnation. Pour moi ce sont des chefs-d’ ?uvre et j’adhère à tous les chefs-d’ ?uvre. Lorsqu’on demandait à James Joyce pourquoi il ne quittait pas le catholicisme pour le protestantisme, il répondait cette chose sublime : « Je ne vois aucune raison de quitter une absurdité cohérente pour une absurdité incohérente. »

Entretien avec Aurélie Godefroy et Frédéric Lenoir
Le Monde des Religions, N°17, mai-juin 2006 (extrait)
l’article complet


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document