vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et le surréalisme » Débat sur le roman
  • > Sollers et le surréalisme

Michel Foucault

Débat sur le roman

D 30 octobre 2005     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Extrait du débat organisé par le groupe Tel quel sur le thème « Une littérature nouvelle ». Cerisy-la-Salle, septembre 1963, où Michel Foucault s’exprime sur Sollers et le Groupe Tel quel.
Repris dans Tel quel, n°17, printemps 1964, puis dans Michel Foucault, Dits et écrits, Tome I, Gallimard, 1994


J’ai été frappé d’une chose, c’est que, dans le texte de Sollers [1] et dans les romans que j’ai pu lire, il est fait sans cesse référence à un certain nombre d’expériences - si vous voulez, j’appellerai ça, avec beaucoup de guillemets, des expériences spirituelles (mais enfin le mot spirituel n’est pas bon) - comme le rêve, comme la folie, comme la déraison, comme la répétition, le double, la déroute du temps, le retour, etc. Ces expériences forment une constellation qui est probablement très cohérente. J’ai été frappé par le fait que cette constellation, on la trouve déjà à peu près dessinée de la même manière chez les surréalistes. Et, au fond, je crois que la référence souvent faite par Sollers à André Breton, ce n’est pas un hasard.

Auteur : Michel Foucault
Date : septembre 1963
Source : Michel Foucault, Dits et écrits, Tome I, Gallimard, 1994, p. 338
Illustration : Tomas Brusell, Indian ink/Aquarelle, 1995.
Lien : l’extrait dans son contexte


[1Il s’agit de « Logique de la fiction », voir Tel quel, n° 15, automne 1963, pp. 3-29

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document