vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et le surréalisme » Ce point de l’attention...
  • > Sollers et le surréalisme
Ce point de l’attention...

D 18 juin 2005     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


CÔTE PILE

C’était donc maintenant, dans ma chambre, que l’infini me semblait saisissable à son tour, encouragé à naître.

Et cette communion fiévreuse était comme on se largue et dérive insensiblement. ’Ainsi - me disais-je - c’est à un des moments les plus désolés de ma vie que j’aurai trouvé le hasard et la force d’exprimer, mais non : de capter ou d’entrevoir ce fameux point de l’attention où tout est décidément interchangeable. ’La pensée défilait devant moi ; ma propre personne et ’moi’ capable non seulement de voir tout cela dans une sorte de lumineuse absence, mais de le soupeser, de le juger, d’en rire... Et, dans ce détachement passionné, l’absurdité, enfin, devenait merveilleux : une réalité merveilleusement absurde.
Philippe Sollers,
Une curieuse solitude



CÔTE FACE

« Tout porte à croire qu’il existe un certain point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas, cessent d’être perçus contradictoirement. Or c’est en vain qu’on chercherait à l’activité surréaliste un autre mobile que l’espoir de détermination de ce point ." »

Extrait du Deuxième Manifeste du surréalisme, (1930) dans lequel Breton commence par rappeller les grands " principes" du surréalisme : " faire reconnaître le caractère factice des vieilles antinomies. Sollers se nourrira tant de ces principes que cette forme de pensée, de parole et d’écriture paradoxale est constante chez lui, une seconde nature.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document