vous etes ici : Accueil » ICONOGRAPHIE » Les Etats Unis visibles, automne 1977
  • > ICONOGRAPHIE
Les Etats Unis visibles, automne 1977

Le corps américain

D 8 novembre 2008     A par A.G. - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook



Quelques dates pour mettre les évènements en perspective. Juste après la publication, à l’automne 1977, du numéro spécial de Tel Quel consacrés aux Etats-Unis (voir article), Philippe Sollers s’en expliquait dans Le Monde du 12 novembre 1977 :

« Dans son très intéressant article « L’internationale transatlantique ou un gauchisme de croisière » (Le Monde du 5 novembre), Jérôme Bindé feint de croire que nous venons, brusquement et naïvement, de découvrir l’Amérique. En réalité, non seulement Tel Quel a publié très tôt Ezra Pound (dans les traductions restées célèbres de Denis Roche), Olson, Burroughs, Ashbery et bien d’autres, mais l’art américain s’est trouvé depuis longtemps analysé et défendu par Marcelin Pleynet, comme en témoigne une fois de plus son recueil récent Art et littérature. Dans l’autre sens, on peut dire que le « nouveau roman », les pensées de Lacan, Barthes, Foucault, Derrida, etc... ont été en grande partie connues aux Etats- Unis grâce à Tel Quel (la revue n’a cessé d’avoir une grande influence dans les universités). Cela dit, il est vrai que nous venons de mettre délibérément l’accent sur les Etats-Unis, et pour des raisons qui sont aussi politiques (nous nous expliquons là-dessus dans notre dernier numéro). Cet accent veut dire également que l’on devrait, à notre avis, juger de notre travail sur des bases plus libres et plus ouvertes que celles du simple calcul stratégique : combien de numéros, de livres de tous ordres, de poèmes, de romans, d’analyses, etc... ont été publiés par nous en quinze ans ? N’est-ce pas là l’essentiel ? [1] »

*


PHOTOS

Nous sommes donc en 1977. Les Etat-Unis après la Chine ? Oui et non. Ce n’est pas si simple.
Deux photos et un commentaire — à la fin du numéro 71-73, p.300 — donnent cependant quelques indications :

JPEG - 239 ko
Le fantôme de Staline. La preuve en images.
TQ 71-73, p. 300.
*

Sur la photo de couverture (voir article), les deux tours à droite sont les Twin towers, nous sommes bien en 1977, le « 11 septembre » n’a pas encore eu lieu. « La nuit de New York verticale, empilée ; postgothique, perçante, cubique... Le World Trade Center comme un computer lumineux avec ses deux tours comme de longs micros visuels... » écrira plus tard Sollers dans Femmes.
Jean Paul II ne sera élu Pape qu’en octobre 1978.
La perspective de l’élection d’un président noir aux Etats-Unis est tout bonnement impensable. Sur le plan artistique, seul le jazz a déjà fait entendre une musique avec une couleur et un son particuliers [2].

*


Après l’entretien entre Sollers, Kristeva et Pleynet qui ouvre la revue, un extrait de l’entretien avec David Hayman qui sera repris en 1978 dans Vision à New York, puis cette photo de Sollers au bord de l’Hudson (?) :

JPEG - 162.9 ko
Philippe Sollers, Vision à New York, 1976, Tel Quel 71-73, p. 33.
*


Suit un extrait de Paradis, roman en cours de rédaction depuis quatre ans, où il est beaucoup question de la Bible :

JPEG - 183.7 ko
L’hébreu à New York
TQ 71-73, p. 44
*


Extrait de Paradis où l’on peut lire aussi :

« arrivée du héros dans les capitales buildings métro gros plan à l’aéroport que cherche-t-il que transporte-t-il que craint-il que vient faire ce mort dans les docks qui a dérobé le stock enfin ils se rejoignent à new-york ponts d’acier fumées seringues jeans... »

JPEG - 149.1 ko
New York. Photo François Thiolat..
TQ 71-73, p. 75.
*
JPEG - 271.7 ko
Photo François Thiolat
TQ 71-73, p. 170.
*


L’essentiel du numéro est consacré à l’art américain. On y trouve — déjà — Philip RothLe juif imaginaire —, écrivain qui sera toujours distingué par Tel Quel.

Il y a un essai de Marcelin Pleynet sur le peintre Motherwell (La méthode de Robert Motherwell), suite de l’essai que Pleynet lui avait déjà consacré en 1975 (Peinture et poésie, repris dans Art et littérature, coll. Tel Quel, 1977).

JPEG - 168.2 ko
Robert Motherwell et Marcelin Pleynet, Greenwich, février 1977.
Photo Renate Polsold.
TQ 71-73, p. 186.
*

Et surtout de nombreux essais et entretiens sur le théatre (Robert Wilson, Richard Foreman, Meredith Monk) et la danse (Merce Cunningham, Viola Farber, Trisha Brown) illustrés de nombreuses photos.

Un texte de Guy Scarpetta semble bien résumer ce qui est alors l’objet d’une recherche et d’une curiosité nouvelles. Il s’intitule Le corps américain, l’exergue est de Georges Bataille : « L’"immanence" des Américains est indéniable (leur être est en eux-mêmes et non au-delà. » [3]


JPEG - 110.2 ko
Einstein on the beach. Photo Babette Mangolte, 1976
TQ 71-73, p. 207.
*


JPEG - 236.4 ko
Merce Cunningham
TQ 71-73, p. 209
*


JPEG - 174.4 ko
Sans titre
TQ 71-73, p. 218.
*


JPEG - 168.6 ko
Dinosaur Parts, Viola Farber Dance Co. Photo Susan Cook.
TQ 71-73, p. 227.
*


JPEG - 156.9 ko
Sneakers, Viola Farber Dance. Photo Boyd Hagen.
TQ 71-73 ; p. 236.
*


JPEG - 96 ko
Trisha Brown.
TQ 71-73, p. 253.
*


JPEG - 204.5 ko
Line up, Trisha Brown. Photo François Thiolat
TQ 71-73, p. 270
*

[2Jazz

[3A noter que Guy Scarpetta est l’un des rares romanciers français à s’être intéressé avec constance à l’art du théâtre et, surtout, de la danse. Son dernier roman, La Guimard (2008) en témoigne.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document