Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Glenn Gould avec Bruno Monsaingeon dans la collection Bouquins
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Glenn Gould avec Bruno Monsaingeon dans la collection Bouquins

Entretiens & extraits musicaux

D 3 mai 2020     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Sur France Inter

Classic Co (Frannce Inter) consacre son week-end de musique classique à Glenn Gould, à l’occasion de la sortie chez Robert Laffont d’un livre réunissant les écrits du pianiste légendaire - des écrits traduits, édités et accompagnés par des textes de Bruno Monsaingeon, à qui on doit beaucoup la découverte de Gould en France (en fait, le livre a été publié en novembre 2019).

Présentation

Près de quarante ans après sa disparition, le seul nom de Glenn Gould (1932-1982) est devenu un sésame. Au-delà de sa réputation d’interprète, le grand pianiste canadien représente aujourd’hui un mythe culturel, un parcours hors norme et un personnage savoureusement excentrique que ce volume permet de découvrir.

Pour un public toujours nombreux et fervent, Gould s’identifie à Bach, aux Variations Goldberg notamment, comme Callas à Verdi ou Karajan à Beethoven. Il demeure l’une des personnalités les plus marquantes du monde musical. Non seulement comme pianiste, mais aussi comme compositeur, écrivain, sociologue, théoricien et prophète de nouveaux modes de communication, comme moraliste enfin. " Je suis, disait-il, un écrivain canadien et un homme de communication qui joue du piano à ses moments perdus."

Bruno Monsaingeon a réuni, traduit et publié l’intégralité de ses écrits. Ces textes, que leur contenu soit d’ordre autobiographique, philosophique, anthropologique ou purement musical, qu’ils relèvent de l’art du portrait ou celui de l’interview, ont marqué la pensée contemporaine et révèlent tout un pan méconnu de la personnalité et du génie de Gould. Regroupés pour la première fois, ils sont l’oeuvre d’un écrivain dont la réflexion sur la musique atteint à l’universel.


Ce volume contient : " Dans l’antre de l’alchimiste ", par Bruno Monsaingeon – Non, je ne suis pas du tout un excentriqueLe Dernier PuritainContrepoint à la ligne – " Glenn Gould au-delà du temps ", par Bruno Monsaingeon.


Classic Co suite, 03/05/2020

Sur France Musique

Présenté par Bruno Monsaingeon... "Glenn Gould : Contrepoint à la ligne et autres écrits" Éd. Robert Laffont

Bruno Monsaingeon est l’invité de La Matinale de France Musique pour parler de son livre "Glenn Gould, chemins de traverse" édité chez Fayard.

"En octobre 1971, j’avais expédié une lettre à Glenn Gould, aux bons soins des disques CBS à New York. J’y détaillais les circonstances de ma rencontre avec lui, à Moscou, quelques années auparavant. Rencontre ? Oui, mais rencontre au sens "gouldien" du terme..." Bruno Monsaingeon, 2019

37 ans après sa disparition, le seul nom de Gould (1932-1982) est un sésame. Au-delà de sa réputation d’interprète, le pianiste canadien représente aujourd’hui un mythe, un parcours hors norme, un personnage excentrique...

Glenn Gould demeure l’une des personnalités marquantes du monde musical. Comme pianiste, mais aussi compositeur, écrivain, sociologue, théoricien, prophète de nouveaux modes de communication, enfin comme moraliste.

Que leur contenu soit autobiographique, philosophique, anthropologique, musical, qu’ils relèvent de l’art du portrait, de l’interview, ces textes ont marqué la pensée contemporaine et révèlent un pan méconnu de la personnalité et du génie de Gould.

Regroupés pour la première fois, cet ouvrage contient : Dans l’antre de l’alchimiste par Bruno Monsaingeon – Non, je ne suis pas du tout un excentrique – Le Dernier Puritain – Contrepoint à la ligne & Glenn Gould au-delà du temps par Bruno Monsaingeon.

*

Bruno Monsaingeon La matinale de France Musique 20 nov. 2011

*

Enregistré le 24 septembre 2012...

*

Glenn Gould (1932-1982) : Sonate pour basson et piano, 1er mvt. Catherine Marchese (basson), Emile Naoumoff (piano) - De l’album "Glenn Gould - the composer (2008) - Label Sony Classical SK 47184

*

Glenn Gould dans la Sonate No.7, op.83 de Serge Prokofiev enregistrée en 1961 .

*

Glenn Gould, Bach, BWV891, prélude et fugue

*

J.S.Bach "The Goldberg Variations" [ Glenn Gould ] (1955), (cliquer l’image)

*

Sur Radio Classique

Avec Olivier Bellamy

Glenn Gould : Oui, c’est un excentrique ! - 1/4
Saison 2, Ép. 13 9/01/2020

Alors qu’il vient de faire paraître un livre de près de 1 000 pages (Bouquins) rassemblant les textes fondateurs de la pensée de Glenn Gould, Bruno Monsaingeon, qui a été son collaborateur télévisuel et son ami, revient sur les origines de sa rencontre avec celui qui reste comme l’un des plus grands pianistes de l’histoire.
Il nous donne les clés pour comprendre son génie, son esprit « polyphonique » et ses « excentricités" qui révèlent une recherche sans concessions de l’absolu.

Violoniste, cinéaste et essayiste, Bruno Monsaingeon a en outre réalisé des films avec Yehudi Menuhin, Sviatoslav Richter ou Dietrich Fischer-Dieskau. Nul mieux que lui peut nous aider à approcher le mystère Gould.

*

Glenn Gould : un pur esprit 2/4
Saison 2, Ép. 14, 16/01/2020

Le réalisateur et violoniste Bruno Monsaingeon nous raconte comment il est entré en contact avec Glenn Gould et comment s’est développée la « gouldmania » en France grâce à une grève de l’ORTF. Il raconte la rencontre savoureuse avec Arthur Rubinstein et explicite leur incompatibilité esthétique. Mais il revient aussi sur le prétendu ratage de la collaboration avec Elisabeth Schwarzkopf et nous dévoile la vérité d’une courte mais fascinante aventure artistique.

*

Glenn Gould : la haine du piano 3/4
Saison 2, Ép. 15, 23/01/2020

Comment Glenn Gould concevait-il sa relation à son instrument fétiche ? Bruno Monsaingeon bat en brèche quelques idées reçues et remet les choses en perspective. Glenn Gould n’aimait-il pas le son du piano ou vomissait-il les clichés rattachés à cet instrument ? N’aimait-il pas Mozart, comme il l’a laissé entendre, ou ne supportait-il pas certaines œuvres de Mozart ? Quels étaient ses goûts en musique et est-il resté fidèle à une morale en la matière ?

À toutes ces questions, Bruno Monsaingeon répond avec passion et souci du détail.

*

Glenn Gould : le testament 4/4
Saison 2, Ép. 16, 30/01/2020

Glen Gould s’est arrêté de jouer en public à l’âge de 32 ans et s’est entièrement dévolu au studio. C’est ainsi qu’il a pu exprimer tout son génie en toute liberté, mais ne s’est-il pas enfermé dans une prison aux murs très rigides ?

Dans ce dernier entretien, Bruno Monsaingeon nous parle du « système Gould ». De son dégoût pour la forme « dégradante » du concerto, de son sens du tempo. Enfin, le cinéaste raconte les derniers moments autour des Variations Goldberg précédant sa mort à 50 ans et nous livre quelques projets qui hélas n’ont pu voir le jour.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)