vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et la musique » Autour de « Cosi fan tutte » de Mozart
  • > Sollers et la musique
Autour de « Cosi fan tutte » de Mozart

Archives sonores : une exclusivité pileface.

D 29 décembre 2008     A par A.G. - C 1 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


MP3 restaurés le 28-06-12

JPEG - 329.7 ko
La première représentation


Lors de son entretien avec Dominique Jameux à propos de Lorenzo Da Ponte, Philippe Sollers évoque longuement Cosi fan tutte, l’opéra de Mozart où il voit l’essentiel de la philosophie du compositeur.
En 1984, lors d’un débat radiophonique « autour de Cosi fan tutte », il revient sur la question.
Il est évidemment beaucoup question des femmes et de cette École des amants dont il dira dans Mystérieux Mozart qu’elle « est celle du diable » (Folio, p. 271). « La "doctrine" ? Voici : une femme doit repérer les plus petits indices, feindre les rires et les pleurs, inventer de bonnes excuses, donner des espoirs à tous, savoir dissimuler sans s’embrouiller ni rougir, savoir mentir de tous les côtés sans se tromper (ce qui demande une excellente mémoire), bref se travailler, comme dit la marquise de Merteuil dans Les liaisons dangereuses, pour devenir une reine (de la nuit) qui, du haut de son trône, se fait obéir. »

La trame de l’opéra
Le livret de Da Ponte (en italien)

*

Autour de « Cosi fan tutte »

Débat autour de quelques interprétations (Karajan, Östman) avec, parmi d’autres, Philippe Sollers, Jacques Merlet, Dominique Jameux, Jacques Bourgeois et la soprano Rachel Yakar qui venait d’interpréter le rôle de Fiordiligi sous la direction de Arnold Östman [1].

1ère partie

L’Ouverture.

*

2ème partie

Les chanteurs. Scène 2. Scène 5.

*

3ème partie

*

4ème partie

Archive A.G.

*

Così fan tutte par Herbert von Karajan

Philharmonia Orchestra & Chorus
direction : Herbert von Karajan
1954.

Fiordiligi : Elisabeth Schwarzkopf
Dorabella : Nan Merriman
Guglielmo : Rolando Panerai
Ferrando : Leopold Simoneau
Despina : Lisa Otto
Don Alfonso : Sesto Bruscantini

*

Così fan tutte par Arnold Östman

Drottningholm Court Theatre
direction : Arnold Östman [2]
1984.

Rachel Yakar (Fiordiligi), soprano
Alicia Nafé (Dorabella), soprano
Gösta Winbergh (Ferrando), tenor
Tom Krause (Guglielmo), bass
Georgine Resick (Despina), soprano
Carlos Feller (Don Alfonso), bass

</centerW

*

[1Rachel YAKAR. Soprano française — Lyon, 1938-.
Elle étudie comme élève de Germaine Lubin pendant quatre ans, au Conservatoire de Paris, et entre en 1964 dans la troupe de l’Opéra du Rhin de Düsseldorf, spécialisée dans le répertoire baroque.
Puis elle va se produire à Bayreuth (1976), Düsseldorf et Strasbourg (1978), à l’Opéra de Paris (1981), Munich, Glyndebourne, Salzbourg et Zurich, mais dans un registre mozartien.
Plus d’informations : ICI.

[2Voir ici.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document


1 Messages