vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et l’écriture » Allons à Ferney voir Voltaire : avec Macron, Sollers et les (...)
  • > Sollers et l’écriture
Allons à Ferney voir Voltaire : avec Macron, Sollers et les autres

Vidéo : inauguration du château de Voltaire rénové

D 31 mai 2018     A par Viktor Kirtov - C 2 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Inspiré par un article de Claire Bommelaer (Le Figaro) à propos du déplacement à Ferney d’Emmanuel Macron pour inaugurer le château de Voltaire rénové, le 31 mai 2018, et lancer son programme de sauvegarde du patrimoine.

Voltaire à Ferney

« À présent quiconque se croit de l’esprit va à Ferney » constatait Frédéric II de Prusse, admirateur de Voltaire. Message reçu par Emmanuel Macron ? Le président a choisi de se rendre, jeudi 31 mai, dans l’antre de Voltaire. Le domaine vient d’être entièrement restauré, et rouvrira à la visite le 1er juin, après l’inauguration officielle.


Le château de Ferney-Voltaire, inauguré par Emmanuel Macron le jeudi 31 mai 2018
FABRICE COFFRINI / AFP - ZOOM : cliquer l’image

Situé à la frontière suisse, il fut acquis par Voltaire en 1759, alors que le philosophe était persona non grata à la cour de France. Durant les vingt-quatre années où il y vécut « parfaitement libre », le philosophe fit reconstruire le château et « créa » le village de Ferney. Il fit venir, grâce à des prêts, des horlogers genevois, des artisans, fit bâtir une église, une fontaine et des maisons.


Crédit : CHRISTIAIN GLUCKMAN / CMN - ZOOM : cliquer l’image

C’est aussi et surtout là qu’il écrivit le Dictionnaire philosophique, le Traité sur la Tolérance, plusieurs tragédies et pièces de théâtre et quelques 15.000 lettres. Objet d’admiration de beaucoup de ses contemporains, Voltaire y reçut Condorcet, l’artiste Pigalle, d’Alembert, Vivant-Denon, au point de se plaindre d’être devenu « l’auberge de l’Europe ». Pendant un quart de siècle, Ferney participera à la diffusion des idées de Voltaire, critique de la monarchie absolue, de l’injustice ou de l’intolérance religieuse - des thèmes susceptibles de résonner, aujourd’hui.

JPEG - 33.3 ko
La chambre de Voltaire. Benjamin Gavaudo/CMN

C’est précisément pour cela que le Centre des monuments nationaux (CMN) a lancé une vaste campagne de travaux -9 millions d’euros- et a intégralement revu la scénographie du domaine. Sous la maîtrise d’œuvre de l’architecte en chef des monuments historiques François Chatillon, le pavillon du gardien, l’orangerie, la chapelle, les toitures ont été repris, la façade et les menuiseries refaites. En plusieurs tranches de travaux et sur dix ans. Le château, dont l’extérieur n’a pas bougé depuis le XVIIIe, est entouré d’un parc de 7 hectares.

L’intérieur, seul le rez-de-chaussée, est visitable. Le premier étage est ouvert à la location pour des séminaires d’entreprises, le second, où les invités dormaient autrefois, accueille les réserves. […]

Inauguration par Emmanuel Macron du château de Voltaire rénové, le 31 mai 2018, à Ferney

Faire revivre la mémoire de Voltaire


Préparation au Portrait de Voltaire, Maurice Quentin de La Tour
(pastel, 1735, Musée Lécuyer)

Dans les pièces visitables, on peut désormais tout apprendre sur les conditions de l’arrivée de Voltaire à Ferney, le développement du village sous son impulsion, la vie au domaine de Ferney, son œuvre et ses combats, l’univers de sa nièce et compagne, Mme Denis et la véritable « voltairomania » dont Ferney fut l’objet.

Au XIXe, Chateaubriand, Flaubert, Dumas, Michelet, Gogol ou Stendhal viendront tous en « pèlerinage » au château. Bien que Mme Denis ait dispersé le mobilier après la mort de Voltaire, les murs et les pièces ne sont pas vides : 460 objets, dont le portrait de Voltaire attribué à Maurice Quentin de La Tour, une huile sur bois, Voltaire, un groupe de villageois de Jean Huber, et le buste de Voltaire en marbre par Jean-Antoine Houdon ont été déposés.


Buste de Voltaire en marbre par Jean-Antoine Houdon
ZOOM : cliquer l’image

Dans l’entrée, se trouve le cénotaphe du philosophe, agrémenté d’une inscription « mes mannes sont consolés, puisque mon cœur est au milieu de vous ». Quant à l’ambiance, elle se veut fidèle, si ce n’est exact - l’agencement des pièces ayant évolué dans le temps.

« Il y a des sources extraordinaires sur le château, dont les inventaires, les livres de compte, et surtout, une maquette datant de 1778 et les échantillons des textiles d’origine, conservés à Saint-Pétersbourg », explique François Chatillon.

Catherine II de Russie, fervente admiratrice du philosophe, avec qui elle correspondait, caressa l’idée de faire construire une réplique de Ferney, dans le parc de Tsarskoïe Selo, en Russie. Si le projet n’a pas abouti, l’impératrice a tout de même acquis la bibliothèque et les manuscrits de Voltaire (près de 7000 ouvrages), rassemblés des échantillons de tissus, et acheté la fameuse maquette réalisée par le valet de chambre de Mme Denis. Étudiés à la loupe par François Chatillon, qui a fait le voyage en Russie, ils ont permis de restituer les couleurs des pièces, et de faire retisser des tentures chez Presle, un soyeux lyonnais, en particulier dans les appartements de Mme Denis. Cela donne un style tranché, des bleus, des rouges, et des verts, des rayures. Les échantillons ont également permis de redonner vie au lit de Voltaire, objet crucial de Ferney : Voltaire était hypocondriaque et recevait souvent ses hôtes alités.

Jusqu’en 2016, moment de sa fermeture, Ferney attirait 10.000 visiteurs par an. L’objectif est de redonner un souffle à cette maison illustre, en l’ouvrant toute l’année. François Chatillon, qui habite Ferney, se propose lui de faire donner des pièces de Voltaire dans le jardin, et d’organiser un festival de théâtre. Au-delà des murs, c’est bien la mémoire de Voltaire que l’État veut faire revivre.


Sollers dans les pas de Voltaire

Membre d’honneur de l’association Voltaire à Ferney

C’était en 2012.


Dans le documentaire « Empreintes » qui lui est consacré


ZOOM : cliquer l’image

Sollers dans la lumière du XVIIIème avec Voltaire qui ouvre le documentaire.
Visite à la BnF rue Richelieu sous le regard de la sculpture de Voltaire, et au final, dédoublement de Sollers : « Voltaire revenu des morts dans le rôle de Sollers » « Le principe d’ironie » en action, un des textes de Sollers sur Voltaire, aidé par les moyens techniques du trucage vidéo. Ironie de l’ironie. Sollers - dans ses jeux de masques, et dans son aspiration secrète mise en pleine lumière : que la postérite retienne de lui qu’il fût à son siècle, ce que fût Voltaire au sien.

« Mes vraies empreintes ? Ce sont mes livres »conclut-il. Tel quel est Sollers !

Plus ICI

Dans son Journal du mois dans le JDD du 4 mars 2012


ZOOM : cliquer l’image

Le billet inoubliable est quand même celui de Voltaire (10 francs seulement, mais quelle allure !). Ah, si l’euro coule, rendez-nous Voltaire ! L’association Voltaire à Ferney vient de fêter le 250e anniversaire de ce lieu rendu célèbre par la présence de ce dérangeur universel. Je reçois ainsi la plus belle récompense de ma vie : une carte de membre d’honneur. Le 22 juillet 1761, Voltaire écrit à Mme du Deffand cette phrase extraordinaire : « Quand je vous aurai bien répété que la vie est un enfant qu’il faut bercer jusqu’à ce qu’il s’endorme, j’aurai dit tout ce que je sais. »

En principe, je ne suis pas très amateur de romans policiers, mais en voici un d’une originalité passionnante, Le Cerveau de Voltaire*, d’un certain Franck Nouchi. L’auteur est-il un Anonymous ? Son projet semble le suggérer. Il invente une histoire parfaitement crédible, à partir du vol d’un morceau du cerveau de Voltaire, conservé jusque-là à la Comédie-Française. Le cœur, lui, est dans le socle d’une statue de Houdon à la Bibliothèque nationale.

On demande une expertise ADN des deux restes d’organes, et ils coïncident. Ce test hautement technique n’échappe pas à un amateur qui envisage de cloner l’auteur de Candide, tellement il est écœuré de l’affaissement intellectuel français. Voltaire cloné ! Venant juger son pays et le monde ! Un commissaire est sur le coup, et on le sent, peu à peu, possédé par son enquête au point de frôler la folie. Au passage, un certain nombre de penseurs actuels en prennent pour leur grade. Le cloneur est sérieux, le commissaire accablé, le lecteur subjugué. Voltaire de nouveau parmi nous ? Est-ce possible ? Je ne vous raconte pas la fin, subtilement amenée. Mais qui est donc ce Nouchi ? Quelle rage l’anime ? Qui ou quoi représente « l’infâme » aujourd’hui ? Ouvrez, et lisez.

Vie et mort d’un français illustre

« J’aime que Voltaire ait écrit, à la fin d’une de ses lettres : « On a voulu m’enterrer, mais j’ai esquivé. Bonsoir. »

Philippe Sollers

François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris, ville est mort à Paris le 30 mai 1778.


"François-Marie Arouet dit Voltaire, au naturel"
par Jean-Antoine Houdon
Photo : © Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


2 Messages