vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers éditeur » Amélie Nothomb, un ratage !
  • > Sollers éditeur
Amélie Nothomb, un ratage !

Rentrée littéraire 2008

D 22 août 2008     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


2/02/2012 : 20 ans après le ratage Nothomb et sollers réunis

Dix-septième livre sur les rayons pour la rentrée 2008 avec Le fait du prince chez Albin Michel, comme d’habitude. La petite histoire retiendra que son éditeur aurait pu être Gallimard si Philippe Sollers n’avait pas refusé son premier roman ! Mais oui ! c’était en 1992 pour Hygiène de l’assassin. Et le roman sera même primé Prix René-Fallet et Prix Alain-Fournier .

Jean-Claude Lamy dans le Figaro Livres du 07/08/2008 commente ainsi ce moment : « Béatrice Commengé, la compagne d’André Bay, l’avait donné à lire à Philippe Sollers avec lequel elle travaille. Le directeur de la collection « L’Infini » n’en voudra pas. « Je suis très heureuse que les choses se soient passées comme ça », commente Amélie Nothomb, phénoménal succès commercial dont les romans ont paru chez quarante et un éditeurs à travers le monde. »

Daniel Garcia dans Lire de septembre2006 donne aussi cette version :

« [...] Elle choisit, comme de juste, « la plus grande maison, Gallimard », et envoie, confiante, son manuscrit par la poste. Elle reçoit quelque temps plus tard un mot incendiaire de Philippe Sollers : « Je n’aime pas les canulars. » Stupeur (et sans doute tremblements). Amélie Nothomb se tourne ailleurs. Son manuscrit est accepté en trois semaines par Albin Michel. C’est Francis Esménard, le P.-D.G., qui l’appelle en personne et la reçoit pour lui signer son contrat. Quoique tout jeune auteur encore inconnu, Amélie, dont la graphomanie est sa façon à elle de régler ses comptes au monde, a déjà des principes : pas question de toucher une ligne à son texte. Ni de changer le titre (excellent, au demeurant). Elle ne cède que sur un point : son nom de plume. « Je voulais m’appeler Amélie Casusbelli ! Francis Esménard m’a convaincue que Nothomb était un très beau nom... »

JPEG - 36.3 ko
Amélie Nothomb le 28 mars 2008 lors de la remise du Prix Lilas, à La Closerie des Lilas en compagnie de la lauréate Cécile Reyboz

Albin Michel aurait tiré le nouveau petit recueil d’Amélie Nothomb a 200.000 exemplaires ! Risqué ? Pas vraiment, Amélie Nothomb a son fan club.

Philippe Sollers, au piquet ! Gallimard avait bien refusé Proust, pourquoi pas Amélie Nothomb ?
Sollers aurait-il eu le même jugement face à son Stupeur et Tremblements - que, pour ma part, ai goûté avec délectation, comme beaucoup ? Grand Prix de l’Académie française 1999. Humour et dérision au rendez-vous, plaisir de lecture.

Amélie Nothomb est née en 1957 à Kobé au Japon où elle vécut sa petite enfance jusqu’à cinq ans. Puis interprète au Japon dans une société à ses débuts professionnels. De son expérience japonaise, elle a semble t-il gardé le goût du maquillage façon Geisha et en a tiré son meilleur livre Stupeur et Tremblements. De l’Occident et sa Belgique ancestrale, elle a gardé une agrégation gréco-latine.

Maquillage façon Geisha

Crédit : ayabaya

Ses livres primés

(tous chez Albin Michel) :

Hygiène de l’assassin , 1992, Prix René-Fallet et Prix Alain-Fournier, adapté au cinéma en 1999.

Le Sabotage amoureux, 1993, Prix de la Vocation, Prix Alain-Fournier et Prix Jacques Chardonne.

Stupeur et Tremblements, 1999, Grand Prix de l’Académie française, adapté au cinéma en 2003 par Alain Corneau, avec Sylvie Testud dans le rôle principal.

Ni d’Eve ni d’Adam, 2007, Prix de Flore après avoir figuré sur la deuxième sélection du Goncourt.

Histoire belge

Alors qu’avant les délibérations du Goncourt 2007, la rumeur s’enflait que le Jury allait couronner Ni d’Eve ni d’Adam, pour honorer ainsi, l’ensemble de l’ ?uvre d’Amélie Nothomb, le chat Sollers observant la souris Amélie lance un coup de patte dans son Journal du mois dans le JDD du 30 septembre 2007. La Belgique bruissait alors de rumeur séparatiste entre flamands et wallons :

« La Belgique va-t-elle éclater ? Possible. Les frontières craquent, les langues se mélangent, mais il nous reste une certitude : l’internationale bureaucratique ne bouge pas. Pour preuve, la mésaventure grotesque qui arrive aux deux fils de Pierre Ryckmans, plus connu sous le nom de Simon Leys. Pour une obscure histoire de passeports renouvelables, les voilà, en Australie, décrétés apatrides par le consul de Belgique à Canberra. Mieux : ils relèveraient maintenant de la nationalité chinoise, alors qu’ils veulent, comme leur père, et c’est tout à leur honneur, rester belges. Cette affaire, qui devrait être réglée en dix minutes par un éclat de rire, traîne en longueur à cause de l’entêtement du consul féminin belge (je n’insiste pas). Allons, rouages bruxellois, laissez la famille Ryckmans tranquille ! Vous avez la chance d’avoir, aux antipodes, un sinologue de premier ordre, qui est aussi un grand écrivain. Il n’y a pas qu’Amélie Nothomb, que diable ! Et ne me dites pas que vous voulez accomplir on ne sait quelle vengeance posthume de Mao ! »

Philippe Sollers perfide, persiste et signe... Comme dans la pub TV pour l’assurance MAAF ! « Je l’aurai ! Je l’aurai...! »

Ses choix pour la rentrée littéraire 2008, l’oracle nous les a livrés dans son Journal du mois de juin 2008 (JDD) :

« C’est assez simple, il y aura au moins deux grands romans à la rentrée : le passionnant Marché des Amants de Christine Angot et le génial Prolongations du très inquiétant Alain Fleischer. »

Philippe Sollers soutient ses poulains. Christine Angot, ce n’est pas nouveau, Ph. S a ses amitiés et inimitiés fidèles ! Quant à Alain Fleischer, cet artiste muliforme a déjà fait quelques tours de piste sur cette terre en tant que cinéaste, plasticien, photographe et aussi écrivain. De l’écurie "L"Infini" / Gallimard...! [[<u>voir ici</u>->688.]].

Sollers, fidèle à lui-même, n’oublie pas qu’il est aussi éditeur.

A propos du livre

Présentation de l’Editeur

« Le fait du prince » Un homme vole l’identité d’un inconnu. « Il y a un instant , entre la 15ème et la 16eme gorgée de champagne où tout homme est un aristocrate ».

oOo

Le fait du prince : Le début


20 ans après, Nothomb et Sollers réunis par Juliette Gréco

Le nouvel album de Juliette Gréco, pour ses 85 ans Ça se traverse et c’est beau, évoque les ponts de Paris avec un casting de collaboration inhabituel qui réunit Philippe Sollers et Amélie Nothomb parmi les auteurs des chansons de cet album !
Juliette Gréco n’a quand même risqué tout son album sur ces débutants paroliers (sauf erreur). A côté d’eux : Marc Lavoine, Melody Gardot, Jean-Claude Carrière ... et d’autres.

Ainsi vingt ans après le ratage de 1982 où Philippe Sollers a refusé le premier roman d’Amélie Nothomb, Juliette Gréco réussit à les réunir (à son initiative, je crois). Sollers et Nothomb à égalité pour leurs débuts au Chatelet...
Depuis, Juliette Gréco ne manque pas de faire référence à Sollers dans ses interviews. Elle préfère même un documentaire sur Sollers, au sien sur sa vie : « Juliette Gréco, l’insoumise » qui sera projeté le
5 février sur Arte, avec une soirée qui lui est entièrement consacrée. Voici ce qu’elle confiait à ce sujet :

C’est un de mes amoureux, le chef allemand d’Arte, qui voulait absolument faire un film de 90 minutes sur moi. Chaque fois qu’on se voyait, il avait les yeux qui sortaient de la tête. A mon âge ! J’ai à peine vu le résultat. Je ne suis pas bon public de moi-même, je ne suis jamais contente. D’abord, je me trouve moche. Ensuite, ça ne m’intéresse pas, je préfère me plonger dans un documentaire sur Philippe Sollers par exemple. Donc, je ne l’ai regardé que d’un ?il, pour constater qu’il y avait de bonnes images d’archives et que l’ensemble est plutôt... marrant.


« Juliette Gréco, l’insoumise »,
le 5 février à 20h40 sur Arte.
Puis diffusion de son concert de 2004 à l’Olympia à 21h50.
Propos recueillis par Sophie Delassein

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document