vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Tribune des lecteurs / Tribune libre » Les articles d’Armine Kotin Mortimer
  • > Tribune des lecteurs / Tribune libre
Les articles d’Armine Kotin Mortimer

D 10 juin 2008     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Nouvelles des USA. La contribution d’Armine Kotin Mortimer
à la bibliographie d’articles sur Sollers.

Bonjour Viktor,
Je suis en train de passer un temps fou mais passionnant à lire les commentaires sur la page bibliographie sur Pileface.
Voici en pièce jointe les articles que j’ai publiés à ce jour sur Sollers, au cas où cela peut servir.
Fidèlement,

Armine Mortimer

Armine Kotin Mortimer, Professor and Head
Department of French
University of Illinois, USA
armine@illinois.edu

Armine Kotin Mortimer
Bibliographie de publications sur Sollers

mise à jour pileface 17/08/2010.

Mysterious Mozart, by Philippe Sollers, Traduction et introduction d’ Armine Kotin Mortimer, University of Illinois Press, 08/2010.

“Graphic and Textual Spaces in Sollers’s Portrait du joueur.” 20th and 21st Century
French and Francophone Studies International Colloquium. Toronto, Ont., March 25-
27, 2010.

“Mysterious Mozart, Surreptitious Sollers.” 20th and 21st Century French and
Francophone Studies International Colloquium. Washington, DC, 6-8 March, 2008.

"Le paradis de la sublimation : Sollers passe à l’enfer." Plaisir, souffrance et sublimation du corps. Ed. Jean-Michel Devésa. Bordeaux : Pleine Page, 2007. 237-44.

"The Essay According to Sollers : A Personal and Parabolic Genre." Romanic Review 97 (2006) : 33-49.

"Sade Contre L’Être Suprême de Philippe Sollers : Une parodie critique." Poétiques de la parodie et du pastiche de 1850 à nos jours. Ed. Catherine Dousteyssier-Khoze and Floriane Place-Verghnes. Bern : Peter Lang. 2006. 323-33.

Compte-rendu : Dictionnaire amoureux de Venise by Philippe Sollers. Contemporary French Civilization 29, no. 2 (2005) : 190-95.

Le Secret de Sollers : roman d’espionnage, roman de deuil." Le roman français au tournant du XXIe siècle. Ed. Bruno Blanckeman, Aline Mura-Brunel et Marc Dambre. Paris : Presses Sorbonne Nouvelle, 2004. 25-34.

"Paradis de Philippe Sollers : Une métaphysique de l’infini." La Règle du Jeu [1] 26 (septembre 2004), 87-132.

"Subversion et création du sens par l’illisible : Paradis de Sollers." Electronic publication in Stratégies de l’illisible. Ed. Ricard Ripoll. Colloques Fabula.

"Video vs. Television : Sollers au Paradis." Contemporary French Civilization 28:2 (2004), 206-29.

"Sollers’s Le Secret, Espionage and Autofiction." L’Esprit Créateur 42:4 (2002) : 35-44.

"The MRIs of Sollers’s Fictions." Critique : Studies in Contemporary Fiction 43 (2002) : 379-91.

"Paradise on TV : Philippe Sollers’s Video Art." The Visual-Narrative Matrix : Interdisciplinary Collisions and Collusions. Ed. Graham Coulter-Smith. Southampton : Fine Art Research Centre, Southampton Institute, 2000. 55-59.

Philippe Sollers, Secret Agent." Journal of Modern Literature 23 (1999-2000) : 309-27 (pdf)

"L’écriture crue : Femmes de Sollers." Le topos du manuscrit trouvé. Ed. Jan Herman and Fernand Hallyn. Leuven and Paris : Editions Peeters, 1999. 475-82.

—oOo—

D’autres écrits d’’Armine Kotin Mortimer


Writing Realism.
Representations in French Fiction,
Johns Hopkins UP, 2000, 256 p.

Dans cet ouvrage, Armine Kotin Mortimer s’appuie sur l’ analyse d’oeuvres de Balzac, Diderot, Laclos, et Marguerite de Navarre ansi que d’écrivains contemporains, Serge Doubrovsky et Philippe Sollers.






La Clôture narrative
Paris : Corti, 1985. 246 p.

D’après la présentation de l’éditeur : Armine Kotin Mortimer pratique une espèce de lecture à rebours qui consiste à ouvrir un livre à sa dernière page pour en lire le dernier paragraphe. Puis, remontant quelques pages, elle lit jusqu’au dernier paragraphe de nouveau, de sorte qu’au bout d’une application réitérée de cette méthode elle en vient à absorber à reculons le livre entier, à condition, toutefois que, pour une raison ou une autre, le dénouement ait retenu son attention. Chacun conviendra qu’après une lecture aussi disloquée, pour ne pas dire étourdissante, il faut rejoindre les deux bouts du texte en recommençant au commencement. C’est alors qu’est confirmée l’utilité de la démarche : les dernières pages bien en tête, on voit l’ouvrage entier dans la perspective de son dénouement, qui s’éclaircit à mesure qu’on avance dans la lecture usuelle.

JPEG - 13.1 ko
Feuilletez avec la fonction "Search inside"

Proust in Perspective.
Visions and evisions.

Armine Kotin Mortimer and Katherine Kolb.
University of Illinois Press, 2002.










On peut aussi lire ci-après, une contribution d’Armine Kotin Mortimer
dans le cadre des colloques Fabula sur la recherche en littérature ayant pour titre :
Les débuts-et-fins, un enchaînement forgé

—oOo—

Bibliographie complète

—oOo—

[1aussi publié dans le numéro 89 de L’Infini sous le titre "Paradis : Une métaphysique de l’infini". L’ étude occupe le numéro entier—124 pages.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document