vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » INTÉGRALE : La dernière interview de Jean-Luc Godard
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
INTÉGRALE : La dernière interview de Jean-Luc Godard

RTS, 14 avril 2019

D 14 avril 2019     A par Albert Gauvin - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook



Jean-Luc Godard à Rolle, avril 2019.
ZOOM : cliquer sur l’image.

Son dernier film Le Livre d’image ne sortira pas en salle, mais il sera diffusé le 16 avril sur la RTS4 et le mercredi 24 avril sur Arte. Que devient Jean-Luc Godard ? Eh bien, si l’on en juge par l’interview qu’il vient de donner à la chaîne suisse, le réalisateur, désormais âgé de 88 ans, se porte bien. Si la voix est plus hésitante, la curiosité est toujours aussi vive. Il aurait même le projet de "faire un film sur la France des gilets jaunes".

L’interview dans son intégralité (RTS, 14 avril 2019)

Voici des extraits de l’interview (11 avril 2019).

Jean-Luc Godard aimerait "faire un film sur la France des gilets jaunes"

Alors que son film, "Le Livre d’image", va être diffusé par la RTS, Jean-Luc Godard émet désormais le souhait de réaliser un film sur la France des gilets jaunes. Le cinéaste dit "comprendre la colère sociale et même la méchanceté qui a ses raisons".

"Le Livre d’image", poème cinématographique composé à partir d’images prises dans la mémoire vidéo du cinéma, sera diffusé le 16 avril prochain sur RTS Un, près d’un an après que Jean-Luc Godard a reçu une Palme d’or spéciale au Festival de Cannes.

C’est à cette occasion que le réalisateur de 88 ans a accordé un entretien à la RTS dans sa maison de Rolle (VD). Il confie son envie de réaliser "un film sur une France qui panique", faisant allusion à la crise des gilets jaunes qui marque l’Hexagone depuis plusieurs mois.

"Agnès Varda, une compagne de route"

Jean-Luc Godard évoque également sa tristesse à la mort de la réalisatrice Agnès Varda le 29 mars dernier à l’âge de 90 ans : "Agnès Varda était une compagne de route de la Nouvelle Vague" et "il ne reste maintenant que le cinéaste Jacques Rozier et moi".

"Mon acteur préféré était Johnny pour son empathie"

Se confiant comme rarement sur les acteurs qu’il a fait tourner, Jean-Luc Godard confesse un sentiment particulier pour Johnny Hallyday : "J’aimais sa poignée de main. Il avait une vraie empathie."

Le cinéaste a cependant des mots durs sur les acteurs qu’il a fait tourner : "A part Belmondo, c’étaient des stars tombées. Je les prenais au moment où elles étaient tombées, c’est ce qui m’intéressait". Il estime aussi qu’il n’est pas devenu un classique, que "cela ne m’intéresse pas".

Réfutant l’accusation récurrente de dureté, Jean-Luc Godard revendique une forme de tendresse au cours de l’interview. Il se dit touché du fait que les jeunes regardent un film comme "Le Mépris" : "Les jeunes se disent : il est tout vieux mais il parle comme nous."

La tentative de suicide et les épreuves

Au micro de la RTS, Jean-Luc Godard se confie enfin de manière inédite sur son parcours personnel, et évoque notamment son enfance, son hospitalisation psychiatrique, les épreuves traversées ou encore une tentative de suicide par amour.

>> Le sujet du 19h30 consacré au film "Le livre d’image" :

L’entretien intégral sera diffusé dimanche dans l’émission Pardonnez-moi.

Darius Rochebin/boi, RTS, 10 avril 2019

VOIR AUSSI : Jean-Luc Godard, au contraire
Jean-Luc Godard, lui et les autres (12 documents vidéo à consulter)
« Penser avec ses mains » : Jean-Luc Godard et Le livre d’image

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)