vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Le Roman, le réel et autres essais
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Le Roman, le réel et autres essais

Philippe Forest

D 31 mars 2007     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Ce troisième volume d’Allaphbed [1] rassemble une série d’études et de conférences, toutes récentes et souvent inédites, consacrées au roman moderne. A partir de ses propres livres et de ceux de quelques écrivains majeurs (depuis James Joyce et Georges Bataille, André Breton et Louis Aragon jusqu’à Alain Robbe-Grillet et Philippe Sollers, Kenzaburo Oé et Philip Roth), Philippe Forest développe une vraie vision systématique du roman présent.

[...] Philippe Forest est un auteur contemporain important, comme critique et comme romancier. C’était manifeste lors du non moins important colloque « Enjeux contemporains du roman » organisé le 26 janvier 2007 à la Maison de l’Amérique Latine et qui a rassemblé de nombreux écrivains, universitaires et journalistes : Philippe Forest était non seulement invité et a pu faire entendre ce ton à la fois pondéré et convaincu que l’on retrouve dans ses textes, [...]

...en une langue parfaitement intelligible [...] [il aborde] « les principales questions littéraires d’aujourd’hui », pour reprendre la formule de la quatrième de couverture : après une première partie déterminante sur « l’appel inouï du réel », Philippe Forest consacre plusieurs textes également très éclairants et novateurs aux différents aspects du « roman du je », entre « ego-littérature », « autofiction » et « hétérographie ». Dans une troisième partie, plus courte, il tente une réhabilitation du pathos accompagnée d’une réflexion sur la douleur. Enfin, convoquant notamment Giorgio Agamben et Primo Levi, puis Kierkegaard, il nous propose une ambitieuse analyse de la valeur éthique du roman (« morales du roman moderne »).

Pour qui s’intéresse aux récits contemporains, Le Roman, le réel et autres essais est donc une référence indispensable. On lui adjoindra (au moins) Littérature française au présent, l’essai universitaire de Dominique Viart et Bruno Vercier (Bordas, 2005) à l’origine du colloque évoqué plus haut, et Devenirs du roman, ouvrage collectif aux éditions Inculte/Naïve (2007). Quelque chose redémarre pour la littérature française...

Alain Romestaing [2]

Crédit : parutions.com


Philippe Forest : Eléments biographiques

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur es Lettres, Philippe Forest est né en 1962, à Paris. Il a enseigné dans diverses universités en Grande-Bretagne (Edimbourg, St Andrews, Cambridge, Londres) et est aujourd’hui professeur de littérature française à l’Université de Nantes. Il est l’auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l’histoire des avant-gardes. On lui doit, notamment, une Histoire de Tel Quel ) [3], un essai : Philippe Sollers [4], De Tel Quel à l’Infini [5], ainsi que trois romans : L’enfant éternel (Prix Fémina du Premier Roman 1997) , Toute la nuit et Sarinagara (Prix Décembre 2004). Critique littéraire et aussi d’art, il collabore régulièrement au magazine Art Press.




[1Editions Cécile Defaut, 2007 / 20 ? / 302 pages

[2maître de conférences en Littérature française à l’IUT de l’Université René Descartes - Paris V.

[3Seuil, 1998, 654 p.

[4Seuil, 1999, 343 p.

[5Ed. Cécile Defaut, 2006, 338 p.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document