Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » NOTES » Pierre-Henry Salfati est l’invité de Marc-Alain Ouaknin par : PileFace.com
  • > NOTES

Pierre-Henry Salfati est l’invité de Marc-Alain Ouaknin

D 11 avril 2021     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   


Pierre-Henry Salfati est l’invité de
Marc-Alain Ouaknin pour son livre
Le premier mot "Au commencement" Histoire d’un contresens.

Talmudiques par Marc-Alain Ouaknin, 4 et 11 avril 2021.

JPEG - 40.3 ko
Marc-Alain Ouaknin

« Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. »

Ces deux phrases sont les deux premières d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Elles constituent ce que l’on nomme l’incipit, c’est à dire ce qui commence une œuvre et qui donnent la tonalité, qui intrigue, séduit, attire, ouvre des horizons d’attentes selon une formule chère aux classe de littérature.

Chaque roman et récit possède leur incipit, les œuvres musicales, les films aussi, et bien sûr les grands textes des traditions religieuses et spirituelles. Ainsi en va-t-il de la Bible hébraïque, de la Tora qui commence par une première lettre, un premier mot et une première phrase qui ouvrent ce texte.

Un mot en hébreu de six lettres qui se prononce béréshit et qu’une certaine tradition largement partagée propose de traduire par « Au Commencement ».

Mais est-ce vraiment une juste traduction de ce terme ? C’est à dire une traduction qui, avec justesse, rend justice à ce mot ? À son pouvoir dire qui dépasse de loin le seul fait d’être le début de quelque chose, l’origine, l’inauguration, l’amorce, l’éclosion ?

L’invité

JPEG - 46.8 ko
Pierre-Henry Salfati

Pierre-Henry Salfati débute sa carrière au cinéma dans les années 1980. En 1989 sort Tolérance, avec Rupert Everett, et obtient déjà une nomination aux Césars 1990, comme meilleure première œuvre.

1. La Tora et le premier mot

2. Le Talmud et le premier mot

Pierre-Henry Salfati n’est pas que réalisateur et documentariste, puisqu’il signe le scénario de son propre film Zadoc et le bonheur, et en écrit d’autres pour Pavel Lounguine, avec Ligne de vie, et pour Miguel Courtois, avec Un Ange.

Pierre-Henry Salfati joue comme acteur dans Francorusse de Alexis Miansarow, où il interprète le rabbin Menahim.

Filmographie de Salfati pdf
Crédit : Talmudiques.

Il est auteur de plusieurs ouvrages dont Le destin de l’Occident, Athènes, Jérusalem avec Jacques Attali.

PLUS DANS CET ARTICLE

A.G., 11 avril 2021.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)