vous etes ici : Accueil » NOTES » Marc Pautrel à propos de son roman « Polaire » par : PileFace.com
  • > NOTES

Marc Pautrel à propos de son roman « Polaire »

D 6 mars 2013     C 1 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Alain Veinstein reçoit Marc Pautrel pour son roman "Polaire" (L’Infini/Gallimard).

« Du jour au lendemain », 2 mars 2013.

*

Une étoile discrète dans le ciel littéraire

« Polaire » raconte l’histoire d’un homme amoureux d’une femme bipolaire.

Rencontre avec Marc Pautrel.

Alors que la rentrée littéraire de ce début 2013 débarque avec son lot de stars romanesques, un joli livre attire discrètement l’attention. Polaire, le cinquième roman de l’écrivain Marc Pautrel, raconte l’histoire d’un homme épris d’une femme bipolaire. De crises terribles en accalmies féeriques, le narrateur, happé dans le cycle de sa belle, cherche désespérément une porte d’entrée dans sa vie. Mais jusqu’où l’amour est-il possible ? L’écriture sensible de Marc Pautrel, que les internautes peuvent suivre quotidiennement sur son carnet virtuel [1], touche par sa douceur. Trois questions à ce romancier bordelais, fortement soutenu par Philippe Sollers et lauréat du prix littéraire d’Aquitaine en 2010 pour « Je suis une surprise ».

Votre roman raconte-t-il quelque chose que vous avez vécu ?

Marc Pautrel. C’est inspiré par des faits que j’ai vécus, mais très déformés par le souvenir. Je suis sûr que dans la réalité c’était différent, comme quand on raconte un rêve. J’ai beaucoup déformé les faits, mais c’est aussi ça qui permet l’unité de l’histoire, qui permet de faire un roman. Disons alors que ce sont des faits proches de la réalité... Mais je ne fais pas de l’autofiction au sens propre, je ne m’en revendique pas. Quand le lecteur lit un roman en silence, il y a quelque chose qui se passe, c’est ça qui m’intéresse.

Qu’est-ce que vous avez voulu faire passer en racontant cette histoire ?

M.P. Je voulais me demander si l’amour est plus fort que la maladie, mais je pense que le livre ne répond pas. On ne sait jamais si l’héroïne aime le narrateur... Il y a beaucoup de mystère, de silence. Je voulais aussi écrire un cheminement, le livre se passe sur plusieurs mois : c’est une sorte de cavalcade où des choses banales deviennent très fortes...

Avez-vous eu des retours de lecteurs qui s’étaient retrouvés dans votre livre ?

Oui, j’ai eu des mails, les lettres sont rares ! Le livre est juste sorti, mais j’ai déjà eu des retours de gens émus, y compris d’une personne qui avait vécu la même chose. ça m’a rassuré sur le livre : c’est toujours compliqué d’écrire des choses qui peuvent être mal comprises.

« Polaire » de Marc Pautrel. Chez Gallimard, coll. L’infini.

152 pages, 15,90 euros.

Crédit : La Charente libre

Marc Pautrel a publié aussi — dans la même collection "L’infini / Gallimard) — "L’homme pacifique" (2009) et "Un voyage humain" (2011). Et "Le métier de dormir" aux éditions Confluences (2005).

A.G.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document


1 Messages