vous etes ici : Accueil » NOTES » Julia Kristeva aujourd’hui - mercredi 27 avril 2011 par : PileFace.com
  • > NOTES

Julia Kristeva aujourd’hui - mercredi 27 avril 2011

D 16 mars 2011     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

EN PRESENCE DE JULIA KRISTEVA

Amoureuse de la langue française et exploratrice de notre mémoire dans la chair de la littérature, européenne avant la globalisation, Julia Kristeva est-elle une « inclassable star internationale » comme le disent certains (permanent Visiting Professor aux universités de Columbia, Toronto, New School for Social Resarch, Doctor Honoris Causa des universités de Harvard, Toronto, Bruxelles, Moscou, Athènes, première lauréate du Prix Holberg, équivalent du prix Nobel, qui distingue des travaux scientifiques exceptionnels en sciences humaines) ou « invisible en France » comme elle le pense (« Nulle part on n’est plus étranger qu’en France, nulle part on n’est mieux étranger qu’en France ») ?

Julia Kristeva inaugure le poststructuralisme. L’intertextualité, le dialogisme, le sujet en procès, la sémanalyse, la signifiance, le sémiotique et le symbolique : c’est elle. Elle ouvre la psychanalyse à la révolution du langage poétique de Lautréamont et de Mallarmé [1], à l’abjection chez Céline [2] et au temps sensible chez Proust [3] ; aux nouvelles maladies de l’âme, à l’étrangeté, au génie féminin et à la passion maternelle. Kristeva décolle l’humanisme du continent religieux en interrogeant « cet incroyable besoin de croire » [4]. Kristeva offre son Prix Hannah Arendt pour pensée politique aux femmes afghanes qui s’immolent par le feu. Et « se voyage » (pour reprendre les mots de son héroïne, Stéphanie Delacour) en roman (parce que « Le polar métaphysique est un genre optimiste qui dit : "Tu peux savoir d’où vient le mal avec désir de mort". »).

Notre collègue, notre amie, toujours en chemin, bouscule, dérange et nous incite à penser avec elle l’universelle singularité de l’homme et de la femme.

Julia Kristeva aujourd’hui

10h -12h - Amphi Buffon
Configuration des altérités
par Jean-Patrice Courtois, enseigne la Littérature du XVIIIe, la Philosophie des Lumières et l’Esthétique, Université Paris Diderot.
Percuter, réverbérer : comment déployer les mots de la philosophie
par Marian Hobson, Fellow of the British Academy
Julia Kristeva et l’admiration des femmes
par Toril Moi, Titulaire de la Chaire James B Duke à Duke University, Professeur de Littérature et de romance studies, enseigne l’anglais, le théâtre et la philosophie.

Julia Kristeva, une étrangère, citoyenne du monde

Le portrait d’une intellectuelle singulière qui a traversé une période riche en mutations idéologiques et qui milite pour un nouvel humanisme à travers son œuvre et son engagement.

12h - Amphi Buffon
Portrait sensible : Julia Kristeva
réalisé par Alain Monclin (Studio vidéo) [5]

Cocktail - 13h Hall Buffon

L’expérience intérieure, à contre-courant

18h30 - Réfectoire des Cordeliers
Entretien des Grands Moulins : Julia Kristeva et Philippe Sollers
animé par Colette Fellous (France Culture)

Exposition « Honoris Julia »

Bibliothèque universitaire
La bibliothèque universitaire présentera « Honoris Julia », un « feuilletage » des principaux textes publiés par Julia Kristeva auteur de théories novatrices en matière de linguistique et de littérature, comme en psychanalyse ou en critique d’art...
L’exposition, conçue et réalisée par la bibliothèque universitaire de Caen, est organisée autour de l’ouvrage La Haine et le Pardon, recueil d’articles et de textes, paru en 2005.
Et bien sûr, les textes de l’auteur, articles ou livres, sous forme papier ou en ligne, sont accessibles dans la bibliothèque pour permettre à chacun de poursuivre la réflexion.

> Renseignements : 01 57 27 59 38

Source : Université Paris Diderot.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)