Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE SOLLERS » Un vrai roman, signature chez Mollat par : PileFace.com
  • > SUR DES OEUVRES DE SOLLERS

Un vrai roman, signature chez Mollat

D 18 octobre 2007     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Librairie Mollat, Bordeaux
Rendez-Vous : Mercredi 7 Novembre 2007 à 18 H 00 :
Philippe Sollers

Un vrai roman : mémoires (Ed.Plon).

Bibliographie impressionnante. Romancier, essayiste, critique, journaliste, directeur de la revue et de la collection L’Infini chez Gallimard : ce sont les multiples facettes de Philippe Sollers.

« Ecrire et vivre, c ?est la même chose ». On n ?avance pas cette vision du monde par hasard.

On ne sait rien, ou presque, de Philippe Sollers, sauf si l ?on se décide à le lire vraiment : les documents ne sont pas rares, ils sont là, ce sont ses nombreux livres. Une existence d’écrivain est par définition une bombe à retardement : son enfance, ses rencontres (et Dieu sait s’il y en eut d’importantes), ses amours, ses amitiés, ses inimitiés, ses deuils, ses ruses, ses dissimulations, ses bonnes actions cachées, ses clandestinités, ses difficultés, ses réussites, bref sa tactique et sa stratégie sont partie intégrante de ses livres.

La société du spectacle dans laquelle nous vivons, la plupart du temps, s’acharne à affubler l ?écrivain d ?une identité qu ?il n ?a pas. "Le moi social est une construction des autres" disait Proust et, contrairement à l’idée reçue, écrire et vivre sont du même tissu.

1958 : parution de son premier livre : Une curieuse solitude.
2007 : publication de Un vrai roman - mémoires.

Voilà donc bien longtemps que Philippe Sollers occupe une place prépondérante dans le paysage littéraire et intellectuel français. Parti du récit avec intrigue traditionnelle, il est passé par l ?avant-garde du groupe théorique « Tel Quel », dont il fut le principal animateur, pour se retrouver « best-seller » avec Femmes, Portrait du joueur, Le C ?ur absolu, Le Cavalier du Louvre, Mystérieux Mozart, La Guerre du goût, Dictionnaire amoureux de Venise et, plus récemment, Une vie divine.

Quant à son parcours, tout en sinuosités et redressements spectaculaires, il a toujours refusé toute repentance, s’en tenant à l ?inexpugnable liberté de la littérature.

Crédit : Librairie Mollat


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)