vous etes ici : Accueil » NOTES » 30 ans de guerres au nom de Dieu par : PileFace.com
  • > NOTES

30 ans de guerres au nom de Dieu

D 16 août 2013     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

« Le Diable tue-t-il au nom de Dieu ? C’est probable. » Ph. Sollers, 1995 [1].

« L’histoire moderne a montré à maintes reprises que les alliances
entre le trône et l’autel ne peuvent que discréditer les deux. » Hannah Arendt

30 ans de guerres au nom de Dieu

Documentaire réalisé par Thomas Johnson

Producteur : Play Film
Pays : France
2011 — 2 x 52’

Depuis la chute de l’empire soviétique, on ne parle plus « guerre froide » mais « choc des civilisations ». Marx a laissé sa place à Dieu.
La fin des deux blocs n’a pas donné naissance à un monde unifié mais à une nouvelle rupture basée sur des concepts religieux, qui n’ont parfois, rien à envier au Moyen-âge.
Thomas Johnson [2] raconte l’Histoire moderne de Dieu en politique. Juifs, chrétiens et musulmans s’affrontent au nom du Bien et avec, comme jadis, Jérusalem en ligne de mire… à partir de 1979, date de la Révolution islamique d’Iran et prémisse du grand retour du sacré.
Trente ans d’archives inédites et d’analyses politiques ainsi que les récits de ceux qui combattent « au nom de Dieu », permettent de décrypter ces guerres saintes du XXIème siècle.

Partie 1 — 1979-1989 :

L’année 1979 marque le retour de Dieu en politique. Le monde est encore en pleine guerre froide, et Ronald Reagan, alors président des Etats-Unis, lance sa grande croisade. Jean-Paul II, premier pape polonais de l’histoire occidentale, franchit le rideau de fer et apporte officiellement son soutien aux opposants au régime soviétique. L’URSS envahit l’Afghanistan, mais se heurte aux moudjahidins, qui se battent au nom de l’Islam. En Iran, l’Ayatollah Khomeiny mène la première révolution islamique de l’Histoire. Dix ans plus tard, la meurtrière guerre Iran-Irak vient modifier l’équilibre géostratégique de la planète.

Plus de détails ici.

*

Partie 2 — 1989-2009 :

En 1991, l’URSS implose, mettant fin à un monde bipolaire, partagé entre, d’un côté, les pays membres de l’Otan et de l’autre, ceux ayant signé le pacte de Varsovie. Depuis, la « guerre froide » a cédé sa place au « choc des civilisations ». La barrière entre les mondes n’est plus basée sur l’antagonisme capitalisme-communisme, mais sur des conceptions opposées de la religion. Le réalisateur Thomas Johnson raconte comment Dieu est redevenu la clé de voûte des différentes doctrines, qui s’affrontent depuis le début des années 1990. Comme cela a été le cas il y a plusieurs centaines d’années, c’est Jérusalem qui fait l’objet de toutes les convoitises.

Plus ici

*

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document