vous etes ici : Accueil » ILS ONT DIT » Martin Amis, Sollers des années 80
  • > ILS ONT DIT
Martin Amis, Sollers des années 80

D 21 juin 2005     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Martin Amis, et cela ne va certainement pas arranger ses affaires, est au mieux de sa puissance créatrice et de son désir de littérature, dans ce roman [l’Information]. Il court sur les traces de Saul Bellow, qui est évidemment, avec Nabokov, son « héros » littéraire intime. L’Information évoque aussi, pour le lecteur français, le Sollers des années 80 (à l’époque où il avait l’âge actuel d’Amis), en moins concentré toutefois, mais avec une même allégresse d’écriture, une identique ironie vengeresse et une semblable interrogation sur l’origine de l’univers, ses galaxies et ses trous noirs. S’il est nourri de Bellow [1], Amis n’a certainement pas lu Sollers, mais les romanciers qui cherchent à dire la société de leur temps finissent un jour ou l’autre par monter dans le même train et par provoquer la même détestation. [2]

Josyane Savigneau, Le Monde du 17 Janvier 1997
A propos du livre L’Information de l’anglais Martin Amis





Review
"Mr. Amis is his generation’s top literary dog...Dazzling...You’re never out of reach of a sparkly phrase, stiletto metaphor or drop-dead insight into the human condition...Mr. Amis goes where other humorists fear to tread...Look out, Flaubert ! Look out, Joyce !" —The New Your Times Book Review

"This is Amis’ best work to date...Funny, angry, caustic and brilliant." —The Montreal Gazette


[1note1

[2note2

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document