Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » NOTES » Libertà ! Mozart et l’Opéra par : PileFace.com
  • > NOTES

Libertà ! Mozart et l’Opéra

D 20 janvier 2020     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

JPEG - 34.5 ko
Raphaël Pichon et la soprano Sabine Devieilhe
© Josep Molina / Erato

La soprano Sabine Devieilhe et l’ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon célèbrent un Mozart libéré de l’oppression, inspiré par les Lumières et perméable au vent de liberté soufflant sur la fin du XVIIIe siècle...

FM, Vendredi 30 août 2019

Entre L’Enlèvement au sérail et l’avènement de la célèbre “trilogie Da Ponte”, Mozart se plonge frénétiquement dans la recherche du bon livret, capable d’emmener le spectateur vers des terres encore inexplorées où théâtre et psychologie des personnages seront sublimés par la musique…

Dans les années 1782-86 s’élabore ainsi un véritable laboratoire mozartien autour de la musique dramatique : une matière musicale formée d’airs de concert, d’esquisses, d’exercices de style comme le canon... ici magistralement organisée en un dramma giocoso imaginaire en trois scènes, chacun annonçant à sa manière l’un des sommets à venir : Figaro, Don Giovanni, Così...

« En explorant les compositions de cette période des années 1782-1786 – airs de concerts, nocturnes, canons, opéras inachevés –, j’ai découvert que de nombreuses pages évoquaient tel personnage ou telle situation de la trilogie Da Ponte/Mozart. L’idée s’est rapidement imposée de recréer chaque volet de cette trilogie en miniature, comme des sortes d’apéritifs musicaux. » — Raphaël Pichon.

Raphaël Pichon | Pygmalion
Sabine Devieilhe, soprano
Siobhan Stagg, soprano
Serena Malfi, mezzo-soprano
Linard Vrielink, ténor
John Chest, baryton
Nahuel di Pierro, basse

Wolfgang Amadeus Mozart

Airs de concert et scènes extraites d’opéras inachevés
Canons et nocturnes


CD 1

SCÈNE 1 : LA FOLLE GIORNATA

Wolfgang Amadeus Mozart
Ouverture, « Ah che ridere ! », « Dove mai trovar qual ciglio ? » (Lo sposo deluso)

Giovanni Paisiello
« Saper brmaate » (Il barbiere di Siviglia)

Wolfgang Amadeus Mozart
« Bella mia fiamma… Resta, oh cara ! »
« Caro bell’ido moi »
« Ogni momento dicon le donne » (L’oca del cairo)
« Ridente la calma »
« Spiegarti non poss’io » (Idomeneo)
« Se lontan, ben moi, tu sei »

SCÈNE 2 : IL DISSOLUTO PUNITO

Ouverture (Thamos, König in Ägypten)

Vicente Martìn y Soler
« O quanto un sì bel giubilo ! » (Una cosa rara)

Wolfgang Amadeus Mozart
« Così dunque tradisci... Aspri rimorsi aroci »
« Nascoso è il moi sol »
« Vado, ma dove ? »
« Per pietà, non ricercate »
« No, che non sei capace »
« Corpo di Satanasso » (L’oca del Cairo)
« Ne pulvis et cinis », Entracte (Thamos)


CD 2

SCÈNE 3 : LA SCUOLA DEGLI AMANTI

Wolfgang Amadeus Mozart

Ouverture (Der Schauspieldirektor)
« Männer suchen stets zu naschen »
« Io ti lascio, o cara, addio »
« Da schlägt die Abschiedsstunde »
(Der Schauspieldirektor)

Antonio Salieri

« Con mille manie al core »
« Son le donne sopraffine » (La scuola de’ gelosi)

Wolfgang Amadeus Mozart

« Ah che accidenti ! » (Lo sposo deluso)
« Più non si trovano »

DES EXTRAITS ICI

LIRE : La liberté mozartienne selon Raphaël Pichon


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)