Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » VIDEO A LA UNE

VIDEO A LA UNE

Guy Debord, « Une étrange guerre »

Un film de Philippe Sollers et Emmanuel Descombes (2000)

« ... suivre la voie que déterminent les nécessités de notre étrange guerre, qui nous a menés si loin. Car notre intention n’avait été rien d’autre que de faire apparaître dans la pratique une ligne de partage entre ceux qui veulent encore de ce qui existe, et ceux qui n’en voudront plus. »

Guy Debord, In girum imus nocte et consumimur igni, 1978.

LIRE ARTICLE


BATAILLE A PERTE DE VUE

« Il n’est pas donné à quiconque d’aborder les extrêmes soit dans un sens, soit dans un autre. » Lautréamont
En déclinant la figure de l’oeil dans son beau film sur Georges Bataille, André S. Labarthe réussit un difficile grand écart. Il échappe à l’ordinaire illustratif du genre biographique et invente une enquête godardienne qui questionne autant la position du cinéaste que le mystère de l’écrivain. Bataille, la littérature et le cinéma en sortent tous gagnants.

LIRE ICI


Intervention, 3 novembre 2013 : Mes musiciennes

Mes musiciennes

«  J’ai aimé passionnément deux musiciennes dans ma vie, Martha Argerich et Cecilia Bartoli. Tout ce que j’ai pu écrire leur doit l’essentiel. Leur liberté et le génie de leurs bras et de leur voix, leur énergie révolutionnaire, m’ont accompagné et continuent à m’inspirer sans cesse. »

Philippe Sollers

Venise, dimanche, 3 novembre 2013, 19h15

LIRE : BON ANNIVERSAIRE MARTHA ARGERICH ! et CECILIA BARTOLI - VIVALDI !


Philippe Sollers à propos de la revue L’Infini

Interview de Philippe SOLLERS dans son bureau. Il vient de quitter les éditions du Seuil pour Gallimard. L’écrivain évoque la tradition des éditions Gallimard, la naissance de la nouvelle revue "L’infini" et la signification qu’il donne à ce titre. Il évoque ensuite Joyce et Freud. (Propos recueillis par Raphaël Sorin).
Nota : Revue L’Infini , numéro 1 (hiver 1983)

vidéo 20 févr. 1983, 04 min 51 s (INA)


VOIR AUSSI

Collector - L’Infini N° 1
L’éditorial du N° 1
La revue d’une revue : L’Infini N° 138
Sollers dans L’Infini (1983-2015)
L’entretien dans son contexte

LA DIVINE COMEDIE PAR DANIELE ROBERT

« La Divine Comédie, c’est un poème. C’est un poème d’un genre assez particulier, et c’est également un récit par lequel Dante nous invite à le suivre, en le lisant, dans le voyage qu’il a fait lui-même – qu’il dit avoir fait –, voyage à la fois onirique et réaliste, voyage à la fois poétique et également puisé dans son intimité, c’est-à-dire que c’est également un voyage intérieur, une expérience intérieure, et il nous invite à la partager... » D. R.

LIRE ARTICLE

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 140