vous etes ici : Accueil » NOTES » Claude Hagège, Les Religions, la Parole et la Violence par : PileFace.com
  • > NOTES

Claude Hagège, Les Religions, la Parole et la Violence

D 17 avril 2017     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Claude Hagège
Les Religions, la Parole et la Violence

Claude Hagège est linguiste et professeur au Collège de France. Il est lauréat de la médaille d’or du CNRS. Il est l’auteur de livres qui sont d’immenses succès : Le Français et les Siècles, Le Souffle de la langue, L’Enfant aux deux langues, Halte à la mort des langues, Combat pour le français, Contre la pensée unique et Dictionnaire amoureux des langues.

Introduction

Il ne semble pas qu’il existe de communauté où l’on n’observe pas la croyance en un pouvoir plus qu’humain qui surplombe toute initiative person­nelle. Une telle croyance existe depuis des temps immémoriaux et dans tout l’univers. On peut en conclure qu’elle reflète un besoin inhérent à l’espèce, et donc définitoire. Un esprit naïf ou pur de toute préconception pourrait en déduire que ce besoin, de par son universalité même, rapproche toutes les communautés. Or l’histoire, ancienne, moderne et contemporaine, laisse apercevoir, tout au contraire, des affrontements dont la violence ne paraît pas connaître de limites. C’est une tentative d’observa­tion et d’interprétation de ce phénomène qui consti­tue le propos du présent livre. Écrit par un auteur qui s’intéresse aux mots, il fait une certaine place à ces derniers. L’ouvrage pose une question et s’efforce d’y répondre : pour quelles raisons les discours que tiennent les diverses religions, au lieu d’unir les humains, sont-ils loin d’être des facteurs de paix ?

Habité depuis l’enfance par une folle passion des langues, qui m’a conduit, à travers des recherches de terrain et une étude de longue haleine, à devenir un linguiste professionnel, je suis également envahi, depuis fort longtemps, par un questionnement : d’où vient donc le besoin qu’ont les humains de croire en un dieu ? C’est la raison pour laquelle je propose ici mes réflexions sur les problèmes universels que soulève l’étude des religions.

La première partie est composée de deux chapitres, l’un sur la relation entre croyance et rationalité (cha­pitre 1), l’autre sur la parole et les textes des religions (chapitre 2). Une deuxième partie examine successive­ ment le judaïsme (chapitre 3), le christianisme (cha­pitre 4), l’islam (chapitre 5). Une troisième et dernière partie traite des croyances et philosophies de l’Orient lointain, ainsi que de l’âge moderne : zoroastrisme, hindouisme, shintoïsme, bouddhisme, confucianisme (chapitre 6), comtisme et transhumanisme (chapitre 7). Telles sont les principales articulations d’un ouvrage où l’on verra qu’un linguiste qui traite des religions donne une place centrale aux paroles par lesquelles elles s’expriment. À cela s’ajoute le souci de souligner à travers tout le livre, plus que cela n’a été fait jusqu’ ici, le lien, pour une part inattendu, entre la notion même de religion et la violence. Ce lien, qui apparaîtra ici dans de nombreuses pages, explique le titre de l’ouvrage. — C. H.

Feuilletez le livre.

*

Claude Hagège sur le plateau de La grande librairie le jeudi 13 avril 2017.
Autres participants : Jean Pruvost, Tahar Ben Jelloun et Muriel Gilbert.

Extraits

*

D’où vient le besoin des humains de croire en un Dieu ?

Besoin de transcendance et d’exorciser la mort ; l’homme a toujours été en quête de sens qu’il se cherche un Dieu ou simplement un art de vivre. Mais d’où vient ce besoin ?

Claire Servajean reçoit le linguiste Claude Hagège, qui publie Les religions, la parole et la violence aux éditions Odile Jacob.

*

Les religions sont-elles source de conflits ?

Dans une époque très marquée par un retour du religieux, la montée du terrorisme et des guerres, on se pose la question : la religion est-elle source de conflits ?

Claude Hagège, linguiste et professeur au Collège de France. Dans son dernier ouvrage, Les religions, la parole et la violence, il se demande pourquoi les hommes ont un tel besoin de religions et pourquoi leur histoire est-elle autant hérissée de violences.
A ses côtés, Joseph Macé-Scaron, journaliste à l’hebdomadaire Marianne et auteur de L’horreur religieuse, un essai sur la possibilité d’une société sans religion. Et Jean-Louis Schlegel, sociologue des religions et membre de la rédaction de la revue Esprit.

*

La parole religieuse de Claude Hagège

Pourquoi a-t-on besoin de croire en Dieu ? Pourquoi l’histoire des religions est-elle si tumultueuse quand la croyance aurait dû nous rassembler ? Pour comprendre notre rapport au sacré, Claude Hagège entre dans notre psyché par la porte dérobée…

Pour comprendre notre rapport au sacré, ce professeur honoraire au Collège de France sort de son champ disciplinaire pour faire une « chevauchée, assez personnelle, à travers le champ des religions, depuis fort longtemps labouré »

*

Pudding

Claude Hagège s’entretient avec Jean Croc, 16 avril 2017.
Libre penseur, dans son dernier livre Les religions, la parole, la violence (Éditions Odile Jacob) il décrit la construction des religions portées par la parole, puis par les textes et leurs multiples interprétations depuis leur création. Constatant que, bien que vouées à rassurer autant qu’a répandre paix et sérénité, les religions ont en grand part échoués, Claude Hagège interroge ce besoin de transcendance qui peut prendre bien des formes.

*
JPEG - 124.6 ko
Claude Hagège
*

RELIRE : Julia Kristeva, Cet incroyable besoin de croire.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document