vous etes ici : Accueil » NOTES » Néron à la Maison Blanche, ou la fin du néolibéralisme par : PileFace.com
  • > NOTES

Néron à la Maison Blanche, ou la fin du néolibéralisme

D 1er mars 2017     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Par Jean De Munck

27 février 2017

« pour écrire la liberté » est la manchette du site « www.pour.press » dans lequel est publié cet article. …Pas seulement pour écrire la liberté mais aussi « pour réfléchir », car c’est bien ce que propose cet article. A lire !

Puéril, obscène, outrancier, Donald Trump aimante depuis six mois les caméras et monopolise tous les talk shows du monde. Après l’élégant Obama, incarnation du rêve américain, ce Néron post-moderne s’est hissé au-devant de la scène à la stupéfaction du public mondial. Au son de sa lyre, les médias sifflent, applaudissent, vitupèrent, s’enflamment, et sont ravis. Il promet un show de quatre ans (renouvelables).

En monopolisant l’attention sur sa personne et son entourage, Donald Trump remplit parfaitement son rôle : faire obstacle à toute analyse sérieuse du trumpisme, fruit de l’extraordinaire confrontation qui, aujourd’hui, divise les élites du capitalisme américain. Le « trumpisme » constitue la première alternative sérieuse au « consensus de Washington » qui domine la planète depuis vingt-cinq ans. Cette nouvelle stratégie ne vise pas à sortir du capitalisme, mais au contraire à résoudre sa crise. Elle s’articule autour de trois composantes : la reconstruction de la souveraineté étatique ; une idéologie anti-Lumières ; et l’installation d’une nouvelle alliance de classes au cœur du pouvoir d’Etat.

La suite sur https://www.pour.press


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document