vous etes ici : Accueil » SUR-D’AUTRES-BLOGS » « Kronos » de Gombrowicz, une vie de tout et d’airain par : PileFace.com
  • > SUR-D’AUTRES-BLOGS

« Kronos » de Gombrowicz, une vie de tout et d’airain

D 27 octobre 2016     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Il y avait encore un inédit de Witold Gombrowicz — et pas n’importe lequel. L’écrivain de l’immaturité, l’auteur de Ferdydurke et Yvonne, princesse de Bourgogne (parus en Pologne avant la Seconde Guerre mondiale) avait indiqué dès 1957 (Gombrowicz est né en 1904 et mort en 1969), en tête de l’édition polonaise de son Journal, dans une phrase ignorée par l’édition française : « Il me reste encore en réserve un manuscrit — quelque chose de beaucoup plus privé — que je préfère ne pas publier. Je ne voudrais pas m’attirer des ennuis. Peut-être un jour… Plus tard. » Ce jour arrive en France, trois ans après qu’il est survenu en Pologne. Ce texte « beaucoup plus privé » que le Journal, c’est Kronos. Mathieu Lindon


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document