vous etes ici : Accueil » NOTES » La bataille de Sinjar par : PileFace.com
  • > NOTES

La bataille de Sinjar

D 4 décembre 2015     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

Le Monde | 04.12.2015.

Après quinze mois d’occupation par l’État islamique, la ville de Sinjar, en Irak, a été reprise le 13 novembre dernier par les forces kurdes. Cette ville, proche de la frontière syrienne, était un des bastions de l’EI dans le pays. Sur place, des tunnels creusés sous la ville pour protéger les djihadistes ont été découverts. Les explications de notre envoyé spécial Allan Kawal. Le Monde.


En raison des événements tragiques qui ont ensanglanté Paris à la même date, la nouvelle est passée quasi inaperçue. Et pourtant...

*

Encerclés par l’état islamique

Irak, décembre 2014. Les forces de l’État islamique ont totalement encerclé les montagnes du Sinjar, à l’ouest de Mossoul. Une population de Kurdes yézidis, musulmans et chrétiens se retrouve prisonnière dans les villages. Le réalisateur Xavier Muntz a passé trois semaines avec les combattants kurdes, en première ligne contre les djihadistes. Un document exceptionnel.

Depuis, les hommes dont il a partagé le quotidien durant cette courte période sont tous morts dans leur combat contre Daech.


Irak, décembre 2014. Les forces de l’État islamique ont totalement encerclé les montagnes du Sinjar, à l’ouest de Mossoul. Une population de Kurdes yézidis, musulmans et chrétiens se retrouve prisonnière dans les villages. L’étau se referme sur les maigres forces qui résistent. Unique moyen d’atteindre la zone : un hélicoptère qui survole le territoire de l’État islamique pour apporter des vivres. Début décembre, le réalisateur Xavier Muntz monte dans l’hélicoptère. Il va passer vingt jours avec les combattants kurdes en première ligne, dans un quartier de Sinjar. Il découvre des hommes sous-équipés, mal armés, presque abandonnés à leur sort : en dix-sept jours, il n’y aura que deux frappes américaines, ce qui contredit le discours des forces de la coalition…

Une lutte acharnée

Xavier Muntz a pu filmer les opérations les plus audacieuses menées par les Kurdes contre les positions islamistes. Le réalisateur a accompagné les snipers, suivi des groupes de combattants qui avançaient rue par rue, maison par maison. Il a aussi pu filmer les nuits d’attente et les débats entre les combattants yézidis (des zoroastriens, qui pratiquent l’une des plus anciennes religions monothéistes) et les musulmans, des échanges témoignant d’une grande tolérance. Xavier Muntz a assisté à une réunion féministe en plein milieu de l’offensive — où une combattante gradée chapitre ses hommes sur la nécessaire égalité homme-femme —, et a passé deux jours avec un volontaire américain venu se battre aux côtés des Kurdes. Cet ancien marine républicain a découvert avec surprise qu’il avait rejoint une guérilla marxiste ! Cela ne l’a pas empêché de rester. Après deux semaines de lutte acharnée et grâce aux renforts venus des Kurdes de Syrie, les combattants kurdes ont enfin réussi à faire reculer les forces de Daech, lesquelles enregistrent leur première grande défaite. La ville de Mossoul, place forte de l’État islamique, devient leur prochain objectif…
arte

Quatre extraits commentés par le réalisateur
Xavier Muntz : 20 jours parmi les combattants kurdes.

Lire aussi : KURDISTAN. Dans les ruines de Sinjar libérée

*

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document