vous etes ici : Accueil » NOTES » Des Patrons et des Hommes, un documentaire de Jean-Michel Meurice par : PileFace.com
  • > NOTES

Des Patrons et des Hommes, un documentaire de Jean-Michel Meurice

D 8 octobre 2014     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   

« Révolution », voilà un mot dont le sens a décidément bien changé. Finie la référence aux expériences révolutionnaires soviétique ou chinoise d’un autre temps (heureusement, me dit-on), place désormais à la « révolution financière » couplée à la « révolution numérique » (cf. Proclamation sur la vraie crise mondiale, le dernier livre de Meyronnis). C’est le règne du « capitalisme intégré ».
Pente fatale. Hier, j’entendais notre Premier Ministre (en course pour 2022) déclarer : « Un Premier Ministre français à la City, c’est une révolution ! » ; et aujourd’hui, mieux encore, j’entends une commentatrice de France 2 s’extasier en minaudant : « c’est une révolution ! » après l’annonce faite par le même Premier Ministre (après son ministre du "travail") qu’il (f)allait revoir la gestion de "l’assurance chômage". C’est l’appel de Londres, version 2014.
Pour comprendre comment on en est arrivé à cette déliquescence, il faut voir ou revoir l’édifiant documentaire de l’excellent Jean-Michel Meurice qui vient de passer sur Arte : « Des Patrons et des Hommes ». Le constat est froid plutôt que sentimental. — A.G.

Comment est-on passé du capitalisme familial au néolibéralisme financier et aux patrons surpuissants ? Soixante ans d’une mutation vertigineuse vue des coulisses. Les secrets d’une économie mondialisée.

1. 1950-1980.

En 1950, le plan Schuman ouvre les frontières et construit l’Europe. Tandis que le pays amorce un passage progressif d’une économie rurale à une industrialisation intense, la concurrence s’impose à tous. La France reste une « économie administrée », mais ses dirigeants comprennent qu’il faut exporter et attaquer les États-Unis sur le plan commercial. Le film décrit les mécanismes qui se mettent en action dans les plus hautes sphères du pouvoir grâce aux témoignages inédits d’hommes politiques, de conseillers et de grands industriels. Il montre l’émergence de nouveaux patrons plus puissants, comme Marcel Dassault, qui n’hésitent pas à financer la vie politique sous le manteau.

VOIR ICI

*

2. 1980-2014.

En 1981, l’élection de François Mitterrand fait naître de grands espoirs d’avancées sociales. Mais deux ans plus tard, la France déchante. Le gouvernement s’aperçoit que « les caisses sont vides » et met en place un plan de rigueur. En 1986, l’Acte unique déréglemente l’économie française et libéralise les mouvements de capitaux. De Jean-Pierre Chevènement à Antoine Gaudino, les nombreux témoins pointent les dérives liées à cette victoire du tout-marché : corruption collective et pénétration des hautes sphères du pouvoir par les intérêts privés.

VOIR ICI

*

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document