vous etes ici : Accueil » NOTES » CELINE par Sollers, parution 14 octobre 2009 par : PileFace.com
  • > NOTES

CELINE par Sollers, parution 14 octobre 2009

D 18 août 2009     C 0 messages Version imprimable de cette Brève Version imprimable   


Philippe Sollers
CÉLINE

Céline lu par Sollers

« Tout ce qui ne chante pas, pour moi, c’est de la merde. Qui ne danse pas fait l ?aveu tout bas de quelque disgrâce. » L’auteur de Voyage au bout de la nuit, publié en 1932 et vainqueur du prix Renaudot, a exposé l’absurdité du monde et sa folie dans cet ouvrage, et prôné l’unique mode de résistance envisageable selon lui : la lâcheté. Sollers se situe par rapport à Céline. Son premier article, paru dans L’Herne, date de 1963. Depuis, son admiration pour Louis-Ferdinand Céline n’a pas varié ; une telle constance est rare dans les milieux littéraires de Tel Quel et L’Infini. Dans ces articles, critiques et préfaces, Sollers souligne l’aspect comique des romans de Louis-Ferdinand Céline et adopte une position originale : pour Sollers, le meilleur Céline est celui de la trilogie allemande, c’est-à-dire la part la moins lue de son oeuvre.

Parution le 14 octobre 2009.
Editions L’Archipel/ECRITURE
120 pages env. - 14,95€

En attendant, on peut lire le dossier Céline de Pileface, ou le récent article Relire Céline avec les propos de Sollers recueillis par Joseph Vebret pour le Magazine des Livres, N°18, juillet/août 2009

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)