vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE SOLLERS » Revue de presse - Une vie divine
  • > SUR DES OEUVRES DE SOLLERS
Revue de presse - Une vie divine

D 22 janvier 2006     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


...Lisez-le ou vous êtes morts.

Frédéric BEIGBEDER - Le Figaro
L’extrait dans son contexte

Ce roman est globalement dingo, quoique localement épatant
Jean-Paul Enthoven, Le Point
L’extrait dans son contexte

...Le philosophe allemand est le sujet, le héros, le combustible du nouveau roman de Philippe Sollers. Un roman érudit, ironique, irrévérencieux, heureux. ... Qu’il ne s’arrête pas.
Nathalie CROM, La Croix
L’extrait dans son contexte

Couac dans le concert de louanges : Sa culture devrait être son oxygène. Il étouffe les voix de ses dieux intérieurs sous les citations. La masse éteint la poésie et la vivacité de quelques traits (choses vues, pensées, notées, Berlin, la magie de l’ « encre en train de sécher sur le papier »)
Daniel Rondeau, L’Express
L’extrait dans son contexte

Et le concert reprend : ...un roman-autoportrait-poème de combat, insatiable, généreux, heureux. On dirait bien que le joueur a trouvé son maître. Respects.
Michel CREPU, L’Obs.
L’extrait dans son contexte

Même vérité, en deçà et au delà des Alpes
Pour le plaisir
Voir l’article d’ Eric Bulliard La Gruyère(Suisse)

Bon appétit,

Ce qu’en disent les lecteurs

A mon avis, son meilleur roman depuis "Le secret".
Raymond Alcovère

Une vie divine est le grand roman solaire - il faudrait plutôt dire conversation, carnet de croisière, essai-gigogne, livre-mulet, exercice de mimétisme, work in progress phénoménologique et poétique à la fois - du retour de Nietzsche, surgi de son suaire.[...]
« encore une journée divine »...

Extrait de "Sollers, le pied léger" sur le blog de JLK




Ce qu’en dit Sollers


...l’expérience de l’Éternel Retour surgit. Qu’est-ce que ça veut dire ? Le néant et la mort sont défiés, mais aussi la folie. Nous pourrions ainsi entrevoir l’absolu contraire du marasme violent dans lequel nous sommes plongés, où il n’est question que de mort, de destruction, de dépression, de mélancolie, de violence et de folie. Comme si cet absolu contraire, que j’appelle « une vie divine » ne pouvait apparaître qu’aujourd’hui, au c ?ur des ténèbres mondialisantes.[...]
[Monsieur N. ] obtient des résultats sensationnels en mettant en situation érotique, avec Nelly, tous les grands textes mystiques ou philosophiques à commencer par Le Banquet de Platon
.[...]
Encore une fois, il s’agit du concret le plus concret, de la quotidienneté la plus quotidienne, vécus dans un engagement radical, aux antipodes de tout désespoir et de toute nausée.
Voir l’extrait dans son contexte

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document