vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Les lieux de Sollers » Le Saint Suaire.
  • > Les lieux de Sollers
Le Saint Suaire.

Turin, deuxième chapitre

D 25 janvier 2010     A par Tac Tac - C 2 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Sollers vint donc à Turin, en 2003, mois d’avril, pour des recherches sur place.

Voici la deuxième étape du voyage nietzschéen de Sollers à Turin. Il voulait voir le Saint Suaire. Tac tac l’accompagna au Dôme, où il est conservé. Sollers y tourna autour. Il voulut par la suite rencontrer un physicien, le professeur Luigi Gonella, que Tac tac connaissait ayant été à l’école avec son fils. Luigi Gonella est celui qui, il y a trente ans, fut chargé d’analyser le Saint Lin au carbone 14 par l’archevêque de Turin, Mgr Ballestrero. Gonella dirigea l’équipe qui le testa en tirant des conclusions doubles.


Turin, avril 2003, Philippe Sollers avec le professeur Luigi Gonella & TacTac
Cliquez pour ZOOMER

Il s’agit d’un tissu qui remonte au XIII siècle, cela pour la datation, mais que la science n’est pas à même d’expliquer de quelle manière fut imprimé comme il l’est. Là il y a un mystère, pensait Gonella, au sujet duquel il est raisonnable de se poser des questions.
Dans la photo on les voit tous les trois - Sollers, Gonella et Tac tac - place Vittorio, qui se disent des choses plutôt secrètes à ce sujet.
Ils parlèrent parlèrent parlèrent, puis ils passèrent au restaurant, alla Spada reale, l’Epée royale, qui malgré son nom est un haut-lieu de la subversion (ça l’a été, au moins), où se réunissaient dans le temps des gens qui avaient des secrets à garder.
Luigi Gonella depuis ces rencontres nietzschéo-sollersiennes a disparu, l’été dernier à l’âge de 77 ans, très regretté par ses élèves et peut-être (s’il l’avait su) par Sollers, avec qui il s’était bien entendu en raison de leurs respectives théories. Jusqu’à présent, Tac tac non plus n’en savait rien (de sa disparition).
A l’époque du voyage, Tac tac eut à écrire un portrait de l’écrivain pour un quotidien de la Botte, le voici, c’est signé avec le pseudo dont Tac tac se sert pour sa vie publique, et qu’elle emploie pour ses missions à ciel ouvert.
A suivre.

*

Article de La Stampa du 05/04/2003. Portrait de Philippe Sollers

*

Note : la légende photo & les citations de Sollers sont de pileface

*

[Joseph de Maistre] est mort en 1821 à Turin ( date de naissance de Baudelaire ), et il est enterré dans l’église des jésuites, à deux pas du saint suaire contesté et du lieu d’effondrement de Nietzsche. Ces trois points triangulaires me font rêver.

Philippe Sollers
Eloge d’un maudit
« Oeuvres »,
par Joseph de Maistre,
Le Nouvel Observateur 21/06/2007.

*
JPEG - 81.7 ko
(c) La Stampa 05/04/2003
*

Jeudi 29 janvier [1998]

C’est décidément un mois bleu. Une amie : « Quel temps mirifique ! »

Contre-attaque de la Maison-Blanche : Clinton réussit son discours au Congrès. Il menace l’Irak (ça tombe bien). Hillary sourit. Retour aux vraies bombes (virtuelles).

Une autre amie : elle ressent toute pensée avec peur. De quelqu’un qui, en effet, aurait tendance à penser tout de suite : « Il est fou. » D’ailleurs, c’est vrai : il est fou. Mais c’est ce qu’il a d’intéressant, justement.

Grande nervosité autour du linceul de Turin. Je ne parle pas de la mise en scène, classique, de la crédulité populaire, mais du frisson des intellectuels accrochés à l’idée du faux prouvé par la datation au carbone 14. Que, malgré cette expertise, on ne puisse donner aucune explication scientifique de la formation d’image par disparition sans contact, cela les agace, les trouble, les indigne. Il faut que ce soit un faux. Mais pourquoi le faut-il ?

Gérard Miller, à propos de la tache de sperme de Clinton sur une robe de Monica Lewinsky : « Chaque époque a le Saint suaire qu’elle mérite. »

Philippe Sollers
L’année du Tigre
Journal de l’année 1998.

*

A propos du surhomme de Nietzsche

Je fais notamment une proposition romanesque sur l’ADN. Il est beaucoup question de clonage en ce moment, on rêve autour de tout ça. On parle de cloner le Christ à partir du Saint-Suaire, pourquoi ne pas cloner Nietzsche ?

Philippe Sollers
L’évangile de Nietzsche, Entretiens avec Vincent Roy,
Ed. Le Cherche Midi, 2006, p. 99.

*


Il n’est pas jusqu’à sa photographie supposée, dite « linceul de Turin », ou Saint Suaire, qui ne soit l’objet d’une controverse scientifique. Il habite les bibliothèques, les discothèques, les musées, les cinémathèques. Il a ses poètes de génie (Dante, par exemple), ses négateurs acharnés, ses cinglés, ses croisés, ses saints et ses saintes, ses martyrs, ses papes. Toujours imité, jamais égalé. Constamment réinterprété, jamais épuisé. Schismes, anathèmes, guerres. Inquisitions, massacres : difficile d’imaginer un message d’amour et de paix ayant provoqué autant de bruit et de fureur. Suis-je catholique ? Orthodoxe ? Protestant aux mille variantes ? On ne sait plus. Suis-je par ailleurs Juif ? Musulman ? Ou tout bêtement païen matérialiste ? Athée ? Agnostique ? Bouddhiste ? Toutes les hypothèses sont permises, vous me permettrez de rester discret. En tout cas, une chose est sûre : qu’on le déplore ou non, ce type tient le calendrier universel. Toutes les opérations de Bourse sont datées, en ce moment même, d’après sa naissance. L’an 2000, c’est lui. Les agendas, c’est lui. Il y a d’autres calendriers, bien sûr, juif, arabe, maçonnique, et la République française, dans un premier temps, a bien essayé d’en créer un nouveau. Les noms de mois, surtout, étaient poétiques : Brumaire, Nivôse, Ventôse, Fructidor, Thermidor... Tout cela est très beau, mais impossible de déloger Jésus dans sa crèche. Tous les 24 décembre, à minuit, l’enfant divin vous salue, ainsi que Joseph, Marie, le b ?uf, l’âne, les Rois Mages. Qui contrôle le coup du bébé dirige le Temps. Toutes les femmes le comprennent, ce sont elles qui favorisent la chose.

Philippe Sollers

L’événement Jésus
.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document


2 Messages