vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Sollers et la musique » Mozart est absolument moderne
  • > Sollers et la musique
Mozart est absolument moderne

A propos de Mystérieux Mozart. Archives sonores.

D 31 décembre 2008     A par A.G. - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


« Renoncer à la vengeance, ce serait être « absolument moderne ». Rien à voir, bien sûr, avec la "modernité".
Mozart est absolument moderne. »

Mystérieux Mozart, Folio, p. 306.

JPEG - 9.4 ko

Le 27 octobre 2001, Philippe Sollers est l’invité de Jean-Michel Damian lors de l’émission Cordes sensibles [1]. Il parle de Mystérieux Mozart. Pour lui donner la réplique, Annie Paradis, ethnologue et spécialiste du compositeur.
Ding-ding, dong-dong. C’est une allusion à Suzanne et Figaro dans les Noces : « Très bien, ils vont se battre ensemble », écrit Sollers dans Mystérieux Mozart (p. 200). Amicalement, bien sûr.

Où il est à nouveau question de Cosi fan tutte (l’émission commence avec Cecilia Bartoli interprétant Fiordiligi), mais aussi de Don Giovanni (on entend l’air du catalogue "mille et tre"), de L’enlèvement au sérail, des Noces de Figaro, etc...
Avec également des extraits du Quartet pour piano en sol mineur interprété par George Solti (le 1er mouvement), le début de la Sonate en la mineur K. 310.

Où il est aussi beaucoup question de la guerre des sexes (désapprobation d’Annie Paradis), des lettres de Mozart (à son père, à sa soeur), etc...

En prime et en direct, le Quintette pour clarinette K. 581 interprété par le quatuor Turner avec... une clarinettiste.

*

1. Cosi fan tutte.

2. Quatuor pour piano en sol mineur par Sir George Solti (1er mouvement).

« Ecoutez les cordes faire leur remuement dans les profondeurs ; voyez le piano venir d’un bond sur la scène. » (Mystérieux Mozart, Folio, p. 96).

3. Les lettres de Mozart [2].

4. La sonate en la mineur K. 310. La musique et la langue française.

5. L’enlèvement au sérail et la liberté des femmes.

6. Da Ponte, Mozart, Sade, Casanova et l’amour libre.

7. Don Giovanni et l’air du catalogue ("mille et tre").

8. Les femmes chez Mozart. Les Noces de Figaro.

9. Le Quintette avec clarinette K. 581 (par le quatuor Turner)

10. Le Quintette (fin). Entretien avec la clarinettiste.

11. Mystérieux Mozart, un livre léger.

*

Le dialogue se poursuit le 7 novembre 2001.
Les derniers opéras de Mozart et pourquoi le XIXe, tout en mythifiant le compositeur, a tout fait pour en censurer le message.
Extraits, entre autres, du Requiem.

*

[1

JPEG - 19.5 ko
Jean-Michel Damian

Jean-Michel Damian à La semaine du son.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document