vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Chers imposteurs
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Chers imposteurs

Un avant goût de la rentrée...

D 19 août 2008     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Un avant-goût de la rentrée littéraire avec ce titre « Chers imposteurs » de Jean Bothorel. Ce n’est peut-être pas le livre le plus fracassant de la rentrée, mais l’auteur et son éditeur ont préféré assurer en lançant leur communication dès la fin de juillet. Voici donc le papier qu’en a tiré France Soir.

Pamphlet - Chers imposteurs

Jean Bothorel, qui s’était fait jadis virer du Figaro pour mauvais esprit, récidive en jetant une fois encore un pavé dans la mare qui risque bien de faire quelques vagues dans le petit univers de l’édition parisienne.

Il publie à la rentrée un pamphlet intitulé Chers Imposteurs et dans lequel il explique que la France n’a plus guère d’intellectuels depuis la disparition de Sartre, Mauriac, Camus, Malraux...
Pour Bothorel, l’intelligentsia est dominée par d’étranges pontifes dont nous ne savons plus s’il faut les identifier au monde du show-biz ou à celle de la Star AC.
L’auteur s’appuie sur trois exemples à ces yeux emblématiques de ce phénomène : Philippe Sollers, BHL et Michel Onfray, expliquant comment chacun d’eux a bâti sa réputation en s’appuyant sur deux fondements sommaires : la posture et l’imposture.
La fin des intellectuels digne de ce nom est aussi symptomatique que l’abaissement du niveau culturel de nos dirigeants politiques.
Pour l’auteur, l’élection de Nicolas Sarkozy s’inscrit dans cette logique : « Nous avons, de ce point de vue, rattrapé notre retard sur les Etats-Unis, Sarkozy est aussi cultivé que George Bush... »

Bref, pour ce pamphlétaire, l’intelligentsia est moribonde, voyant là l’échec et l’aveu d’impuissance de toute une génération, la sienne. Comme à son habitude, Bothorel est toujours un peu excessif !

Edition France Soir du lundi 21 juillet 2008 n°19854 page 32.

oOo

Résumé du livre

Dans aucun pays le substantif intellectuel n’a la légitimité, la résonance que nous lui donnons. Or, la France n’a plus guère d’intellectuels depuis la disparition de Sartre, Mauriac, Camus, Malraux et quelques autres. Nous nous trouvons dans une situation aussi dérangeante qu’inédite : notre intelligentsia est aujourd’hui dominée par d’étranges pontifes qui plastronnent dans les médias et dont nous ne savons plus s’il faut les identifier au monde du show-biz ou à celui de la star academy. En d’autres termes, nous assistons au triomphe de pseudo-intellectuels qui sont cajolés et propulsés par les médias. J’ai choisi trois exemples qui me paraissent emblématiques : ceux de Philippe Sollers, de Bernard-Henri Lévy et de Michel Onfray. Je les connais depuis, si j’ose dire, qu’ils existent. Leur exceptionnelle médiatisation n’est pas, évidemment, le fruit du hasard. En fait, ils ont bâti leur réputation - avec la connivence servile des médias - en s’appuyant sur deux fondements sommaires, la posture et l’imposture. Jean Bothorel

Le livre sur amazon.fr

Sortie prévue le 03/09/2008.


Posture

Jean Bothorel chercherait-il une posture dans la posture des autres ? Il est aussi l’auteur de livres sur des personnages célèbres :

- Entretiens avec Pierre Mendès France, Stock, 1974
- La République mondaine, essai sur le giscardisme, Grasset, 1979
- Le Pharaon - Histoire du septennat Giscardien 19 mai 1974 - 22 mars 1978, Grasset, 1983
- Lettre ouverte aux douze soupirants de l’Elysée, Albin Michel, 1984
- Bernard Grasset : vie et passions d’un éditeur, Grasset, 1989
- Ernest-Antoine Seillière : le baron de la République, avec la collaboration de Philippe Sassier, Robert Laffont, 2001
- François Pinault : une enfance bretonne, Laffont, 2003
- Celui qui voulait tout changer. Les années Jean-Jacques Servan-Schreiber, Robert Laffont, 2005
- L’expérience du pouvoir- Entretiens avec Raymond Barre , Fayard, 2007
- Vincent Bolloré : une histoire de famille , Jean Picollec éditeur, 2007

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document