vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE SOLLERS » Une curieuse solitude - 4ème de couverture
  • > SUR DES OEUVRES DE SOLLERS
Une curieuse solitude - 4ème de couverture

D 11 juin 2005     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Roman, Le Seuil, 1958.

Un adolescent, la province, une femme de trente ans. C’est le récit d’une éducation sentimentale.
Sentimentale ? Il est surtout question de sensation. Education ? Sans doute, mais bizarre. Le jeune garçon est riche et oisif. La jeune femme est une domestique espagnole (du moins apparemment). Ils s’attachent violemment l’un à l’autre, se perdent, se retrouvent à Paris, se perdent encore. Ecrit à vingt ans, ce livre décrit la formation du narrateur. Qui semble s’intéresser davantage aux éclairages physiques et métaphysiques qu aux répercussions psychologiques et à la société qui l’entoure. D’où sa solitude. Curieuse. Mélodique, au fond.
Une curieuse solitude est le premier roman de Philippe Sollers.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document