vous etes ici : Accueil » DICTIONNAIRE SOLLERSIEN » sollersienne (Clara Ness)
  • > DICTIONNAIRE SOLLERSIEN
sollersienne (Clara Ness)

Hommes par une jeune libertine

D 23 mai 2005     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Clara Ness, 22 ans. Pas dix ans de notes, comme pour Sollers avant d’écrire Femmes, mais "à la manière de", une belle nature insolente, et une belle plume saluées par la critique canadienne, pour son premier roman " Ainsi font-elles toutes " Celle qui a choisi Clara Ness pour pseudonyme entre ainsi en littérature avec un certain fracas.

Clara Ness est musicienne. Elle est du côté de la vie, résolue, pénétrante, ludique.

Son premier roman est un poème court et farouchement sollersien qu’elle dédie à la beauté de la vie libre. Écrit avec l’oreille absolue de la musicienne-née, Ainsi font-elles toutes est une « opération amoureuse » qui se conjugue tout au féminin : échappée de la rencontre, glissando de la séduction, climax puis retour au réel des malentendus. Avec une délicatesse infinie, fruit rare d’un mélange d’intelligence et d’audace, Clara Ness, 22 ans, s’offre un premier roman à la vivacité folle et contagieuse.

Étudiante en médecine approchant la trentaine, la narratrice de Clara Ness cultive la liberté sous toutes ses formes. D’un côté, il y a Paul, son amoureux musicien avec qui elle habite à Montréal. De l’autre, Luiz S., un écrivain français avec qui elle entretient depuis dix ans, à distance, une relation « clandestine et absolue ». Entre les deux, comme un éclair, apparaît un jour Agnès, libraire à L’Esclandre, belle à ravir avec sa robe verte et ses cheveux noirs. Agnès qui aime la vie, les livres et la musique, et que la narratrice essaiera lentement de séduire.

[...]

Un roman sous influence

On retrouve ici et là dans ce premier roman, comme autant de cailloux qui nous ramènent à sa source, l’ombre forte de Philippe Sollers. Nombreux sont les thèmes et les références qui renvoient tout de suite, pour ceux qui savent, à l’écrivain de Portrait du joueur : la paranoïa nécessaire, l’érotisme délicat du rite catholique, les propos sur la littérature marchande et dépressive, sur les femmes, sur l’amour et la liberté.

Quelques jalons littéraires communs : Proust et Claudel, Céline, Dante ou saint Augustin. Sans oublier les Mémoires de Casanova, qui enveloppent l’ensemble à la façon d’une « basse continue ». Même le style est sollersien : musical, rythmé, direct. Jusqu’au titre XVIIIe siècle qui nous renvoie à l’opéra de Mozart (Così fan tutte, « chef-d’oeuvre de pornographie suggérée », dirait Sollers). C’est le défaut majeur (et le seul, pourrait-on dire) de ce premier roman de Clara Ness, qui vit elle-même aujourd’hui entre Paris et Montréal.

Et tout comme Sollers, cette « claire personne » a aussi fait le choix de prendre un pseudonyme, davantage par désir de jouer et de marquer sa vraie naissance d’écrivain, peut-être, que par volonté réelle de se dissimuler. Originaire de Gatineau, en Outaouais, elle publiait déjà à quinze ans un premier recueil de nouvelles nimbé d’idéalisme, de sensualité et d’énergie. Précoce et talentueuse. La suite de cette « passion fixe » pour l’écriture et pour la vie, nous l’avons aujourd’hui entre les mains.

Christian Desmeules
Le Devoir (Québec)
Édition du samedi 16 et du dimanche 17 avril 2005


AINSI FONT-ELLES TOUTES
Clara Ness
XYZ éditeur, 136 pages


L’auteur :
Ce n’est pas sans raison que Clara Ness a choisi pour titre de son roman Così fan tutte (Ainsi font-elles toutes). [...] Primesautier, mais combien prenant, ce récit se modèle sur la musique du divin Mozart dont il est une très belle variation.

Clara Ness, vingt-deux ans, vit entre Paris et Montréal. Après des études de littérature, elle a choisi de se consacrer entièrement à l’écriture. Ainsi font-elles toutes est issu de cette vie allumée que mène Clara Ness entre deux continents, où le roman la suit et se déploie comme une passerelle entre les moments et les lieux de sa vie.
Source : son éditeur XYZ


Clara Ness, au lancement de son livre à Montréal le mardi 26 avril 2005. Photo @ copyright Victor Diaz

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document


Rechercher



Mots-clés

musique Dante Portrait du Joueur sollersien