4 5

  Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Philippe Forest récompensé du prestigieux Prix De Sanctis Europa
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Philippe Forest récompensé du prestigieux Prix De Sanctis Europa

D 9 novembre 2021     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Le 09 novembre 2021

Philippe Forest, professeur de Littérature française au Département de Lettres Modernes de l’Université de Nantes, vient de recevoir le prestigieux prix De Sanctis Europa décerné par la Fondation italienne De Sanctis (du nom du grand critique Francesco De Sanctis), en collaboration et avec le soutien du Conseil des Ministres et du Président de la République italien. Ce prix a pour objectif de distinguer les personnalités éminentes de la culture européenne.

Philippe Forest a été récompensé aux côtés de la scientifique Fabiola Gianotti, directrice du CERN, du chef d’orchestre Riccardo Muti, ancien directeur de la Scala de Milan, de la chef d’orchestre italienne Speranza Scappucci, de l’artiste allemand Anselm Kieffer et de l’historien belge David Van Reybouck.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur ès lettres, Philippe Forest a enseigné durant sept années la littérature française dans les universités anglaises (Cambridge, Saint-Andrews). Aujourd’hui professeur de Littérature française au Département de Lettres Modernes de l’Université de Nantes, il est l’auteur de nombreux essais consacrés à la littérature et à l’histoire des courants d’avant-garde (notamment Histoire de Tel Quel et sur Philippe Sollers ), et de plusieurs romans. Philippe Forest est également officier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

Mis à jour le 09 novembre 2021 par Julien PATRON.

Crédit : UNNEWS (univ-nantes.fr)


A propos de Philippe Forest

Formation :
- 1983 : Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, section Service Public.
- 1985 : Maîtrise de littérature comparée, Université Paris IV- Sorbonne, mention Très bien (« Le Mythe du labyrinthe : James Joyce, Jorge-Luis Borges, Alain Robbe-Grillet« sous la direction de Pierre Brunel).
- 1986 : D.E.A de littérature française, Université Paris IV- Sorbonne, mention Très bien
(« Philippe Sollers » sous la direction de Pierre Brunel).
- 1986-1987 : Lecteur à l’Université de Heriot Watt (Edimbourg).
- 1987-1989 : Professeur de culture générale en classes préparatoires à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris.
- 1989- 1990 : Lecteur à St John’s College (Université de Cambridge).
- 1990- 1991 : « Teaching assistant » (chargé de cours) à l’Université de St Andrews.
- 1991- 1995 : « Lecturer » (Maître de conférences) à Birkbeck College (Université de Londres).
- 1995- 2002 : Maître de conférence en littérature comparée à l’Université de Nantes.
- depuis 2002 : Professeur en littérature française à l’Université de Nantes.

Doctorat :

-1991 : Doctorat de littérature française, Université Paris IV - Sorbonne, mention Très honorable (« Les romans de Philippe Sollers » sous la direction de Pierre Brunel).
- 2001 : Habilitation à diriger des recherches, Université Paris IV-Sorbonne (« Entre texte et réel, le sujet de l’avant-garde littéraire, ses avatars et ses doubles » sous la direction de Pierre Brunel.)

Philippe Forest historien de l’avant-garde sollersienne

Philippe Forest est notamment l’auteur d’une « Histoire de Tel Quel 1960-982 » et de

« Tel Quel à l’Infini »

JPEG - 12.2 ko
le livre sur amazon.fr

En mars 1960 paraît aux Éditions du Seuil le premier numéro d’une revue trimestrielle, Tel Quel. Pendant plus de deux décennies, elle sera la principale revue de l’avant-garde littéraire et théorique, au long d’une histoire qui reste marquée par une longue série de manifestes radicaux, de débats houleux, de contre-attaques et de changements de caps âprement discutés. Elle sera également jalonnée d’exclusions et de démissions retentissantes. Dès 1963, la revue s’enrichit d’une collection de livres avec trois parutions simultanées : un Philippe Sollers, un Denis Roche et La première Éducation sentimentale de Flaubert. À travers Tel Quel, toute l’histoire intellectuelle récente apparaît avec ses lignes de force et ses zones de fracture : nouveau roman, nouvelle critique, nouvelle philosophie ; linguistique et psychanalyse ; structuralisme et maoïsme. C’est ainsi que, parmi ceux qui figurèrent au comité de rédaction de la revue, on peut citer : Philippe Sollers, Jean-Edern Hallier, Jean-René Huguenin, Jean Ricardou, Jean Thibaudeau, Michel Deguy, Marcelin Pleynet, Denis Roche, Jean-Louis Baudry, Jean Pierre Faye, Jacqueline Risset, Julia Kristeva. Et, parmi ceux qui collaborèrent à Tel Quel : Francis Ponge, Roland Barthes, Michel Foucault, Jacques Derrida aussi bien qu’Umberto Eco ou Gérard Genette, Pierre Boulez ou JeanLuc Godard, Bernard-Henri Lévy ou Pierre Guyotat. Jamais, depuis le surréalisme, une avant-garde littéraire n’avait à ce point rêvé d’une révolution qui serait à la fois poétique, théorique et politique. Durant ces vingt-deux années d’agitation - Tel Quel disparaît en 1982, avec sa quatre-vingt quatorzième livraison - ce mouvement si controversé n’aura cessé de poser une question toujours d’actualité : celle des pouvoirs subversifs de la pensée et de la littérature.

JPEG - 7.7 ko
le livre sur amazon.fr

VOIR AUSSI : Philippe Sollers, Tel Quel, L’Infini par Philippe Forest (pdf)

Nota

Vingt ans après sa propre thèse sur Sollers, Philippe Forest faisait partie du Jury de soutenance de thèse de Thierry Sudour, sur Paradis de Sollers, à la Sorbonne, en novembre 2008. Le site pileface n’avait alors que trois ans d’âge mais avait été cité, en bien, par Philippe Forest alors que Philippe Sollers regrettait que la critique d’alors l’ignore sauf pour l’éreinter.

Philippe Forest, essayste et romancier

Philippe Forest est non seulement essayiste mais aussi romancier. Il est notamment l’auteur de L’enfant éternel (prix Femina du premier roman 1997), Sarinagara (prix Décembre 2004) et Tous les enfants sauf un (2007).

Citons aussi Aragon, Gallimard ( décembre 2015 - Goncourt de la Biographie, 2016

Le deuil : entre le chagrin et le néant de Vincent Delecroix- et Philippe Forest , Gallimard, collection Folio, n° 6307.(mars 2017).

Résumé : Un écrivain et un philosophe conversent sur le deuil comme expérience centrale de l’existence humaine. Interrogeant la philosophie, la religion et la littérature, ils fournissent des ressources pour penser ce qui est définitivement perdu. © Electre 2021.

Et, L’oubli , Gallimard, ‘ (janvier 2018)

Aussi, Je reste roi de mes chagrins, Gallimard, collection Blanche, (août 2019)

Résumé  : Le Parlement britannique a confié à Graham Sutherland le soin de peindre un portrait de Winston Churchill afin de lui en faire cadeau pour son 80e anniversaire. Tandis qu’il pose pour l’artiste, l’ancien Premier ministre se confie. © Electre 2021

Et Napoléon : La fin et le commencement , Gallimard (novembre 2020)

Signalons enfin, ce 6 novembre 2021, sa participation au colloque organisé par l’Université de Turin sur le thème de la "Traduction de Dante" où Philippe Forest présentait " Lire Ecrire Traduire : 1921/1965/ 1987 : 2021"

Philippe Forest sur pileface

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)