4 5

  Sur et autour de Sollers
vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » Julia Kristeva » Julia Kristeva. Le langage poétique : l’avenir d’une (...)
  • > Julia Kristeva
Julia Kristeva. Le langage poétique : l’avenir d’une révolution

Communication Colloque de Cerisy 2021 de Martin Rueff

D 9 juillet 2021     A par Viktor Kirtov - C 1 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Le langage poétique est ce lieu où la jouissance ne passe par le code social que pour le transformer. Il introduit donc dans les structures linguistiques et la constitution du sujet parlant une rupture totale.
Julia Kristeva


Julia Kristeva en 1993. Crédits : Sophie Bassouls - Getty
ZOOM : cliquer l’image

Il est temps pour les poètes et les poéticiens de relire le triptyque de Julia Kristeva constitué par Sémiotiké (1969), Le Langage, cet inconnu (1969) et La Révolution du langage poétique (1974). On y découvre une théorie du sens et du langage qui prend le poème comme théâtre des opérations, et une théorie du poème aussi puissante que généreuse. Au sommet de ce triangle siège La Révolution du langage poétique, livre difficile et excitant. On fait l’hypothèse que la sémanalyse permet de répondre au "hiatus" du sémantique et du sémiotique sur lequel n’aura cessé de butter Emile Benveniste. On suggère aussi que les thèses de psychanalyse développées par la suite dans l’œuvre de Julia Kristeva trouvent leur origine dans les théories de la sémanalyse.

Crédit : franceculture.fr

La communication de Martin Rueff

Martin Rueff, poète, traducteur, philosophe
Université de Genève

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé Julia Kristeva : révolte et reliance qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 16 au 23 juin 2021, sous la direction de Sarah-Anaïs CREVIER GOULET, Keren MOCK, Nicolas RABAIN et Beatriz SANTOS.

Cette rencontre se proposait comme une traversée dans l’œuvre protéiforme de Julia Kristeva. Toujours en acte, la pensée qu’elle déploie est à l’écoute des bouleversements de l’histoire, des théories et des disciplines, tout comme des enjeux contemporains et des questions éthiques. Conçue dans les mouvements de révolte et de reliance, elle prend ancrage au cœur même de ce qui relie l’intime et le social-historique : là est la force créative d’une œuvre dont le rayonnement dépasse cultures et disciplines...

Martin Rueff (1968) enseigne à l’université de Genève. Poète, traducteur, philosophe, il est l’auteur de nombreux essais et de plusieurs livres de poésie. Il est co-rédacteur en chef de la revue Posie (directeur : Michel Deguy). Il a récemment publié Foudroyante pitié e tA coups redoublés( Mimesis, 2018, livres distingués par le prix La Bruyère de l’Académie française), s’est chargé de l’édition de Le Corps et ses raisons de Jean Starobinski (octobre 2020, Paris, Le Seuil). Il participe à la retraduction des œuvres d’Italo Calvino chez Gallimard. Dernier livre de poèmes : La Jonction (Caen, Nous, 2019). Prochain livre de poèmes à paraître : Verticale ponte (Modoinfoshop, Bologna, septembre 2021).

Résumé de la communication

Il est temps pour les poètes et les poéticiens de relire le triptyque constitué par Sémiotiké (1969), Le Langage, cet inconnu (1969) et La Révolution du langage poétique (1974). On y découvre une théorie du sens et du langage qui prend le poème comme théâtre des opérations, et une théorie du poème aussi puissante que généreuse. Au sommet de ce triangle siège La Révolution du langage poétique, livre difficile et excitant. On fait l’hypothèse que la sémanalyse permet de répondre au "hiatus" du sémantique et du sémiotique sur lequel n’aura cessé de butter Emile Benveniste. On suggère aussi que les thèses de psychanalyse développées par la suite dans l’œuvre de Julia Kristeva trouvent leur origine dans les théories de la sémanalyse.

Crédit : unicaen.fr

*

JPEG - 37.9 ko
Feuilleter le livre sur amazon.fr

La Révolution du langage poétique
L’avant-garde à la fin du XIXe siècle : Lautréamont et Mallarmé

Julia Kristeva

Le langage poétique est ce lieu où la jouissance ne passe par le code social que pour le transformer. Il introduit donc dans les structures linguistiques et la constitution du sujet parlant une rupture totale.

Il faut lire le langage poétique comme un langage pratique et sémiotique, qui introduit une nouvelle configuration dans le temps de l’énonciation et la signification. Lautréamont et Mallarmé sont les noms que porte, à la fin du XIXe siècle, cette expérience bouleversant la phonétique, le lexique, la syntaxe, les relations logiques, en même temps que l’« ego transcendantal ». Dans la crise de l’État bourgeois, du droit paternel, de la religion, un sujet et son discours, qui se maintenaient depuis deux mille ans, s’effondrent. L’avant-garde du XXe siècle opère, en l’approfondissant, depuis cette révolution.
Julia Kristeva

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
Ajouter un document
  • Lien hypertexte

    LIEN HYPERTEXTE (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


1 Messages

Rechercher



Mots-clés

2021 AUDIO Cerisy-la-Salle Kristeva (Julia) poésie