vous etes ici : Accueil » THEMATIQUES » A l’heure de la Chine » La Chine décroche la Lune
  • > A l’heure de la Chine
La Chine décroche la Lune

D 15 décembre 2013     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Paris (GMT+1)

Pékin (GMT+8)


ESPACE
Après les Américains et les Russes, la Chine a réussi hier à poser en douceur un engin sur notre plus proche voisine

RICHARD BELLET

JPEG - 44 ko
Avec cet alunissage, Pékin confirme son ambition spatiale

Pour Pékin, c’est un indéniable succès et un motif de fierté nationale. Deux semaines après son lancement depuis la base de Xichang (Sichuan), ,la sonde spatiale Chang’e-3 s’est en effet posée hier sur la Lune. La Chine devient ainsi le troisième pays, après les États-Unis et l’ex-URSS - le dernier alunissage, il y a trente-sept ans, était celui d’une mission soviétique -, à réussir un « atterrissage » en douceur sur notre plus proche voisine. Un exploit technologique qui marque aussi, après le survol de la Lune par les sondes Chang’e-1 et Chang’e-2 en 2007 et 2010, un pas décisif dans la longue marche spatiale chinoise vers la Lune. Avec, à l’horizon 2025-2030, l’espoir qu’un premier taïkonaute puisse fouler son sol.

Le rover « Lapin de jade  » a été débarqué la nuit dernière

Hier, le processus final de descente de Chang’e-3, depuis une altitude de 15 km, a duré douze minutes. Après avoir actionné ses rétrofusées pour décélérer, le module lunaire a posé ses quatre pattes télescopiques sur une large plaine nommée Sinus Iridum ou Baie des arcs-en-ciel, près d’un jeune cratère. Un site éloigné des lieux d’alunissage des missions américaines Apollo, baigné de Soleil
_ - les panneaux solaires apprécient
_ - et qui offre de bonnes conditions de communication avec la Terre. La nuit dernière, Chang’e-s a réussi à débarquer, après avoir déployé une rampe, le véhicule d’exploration téléguidé baptisé Yutu, « Lapin de jade ».

Le nom de ce rover à six roues a été choisi après le vote en ligne de millions d’internautes, qui hier rivalisaient d’accents patriotiques pour saluer l’arrivée à destination de leur protégé. Un « lièvre » qui, selon la mythologie chinoise, vit sur notre satellite où il pile dans son mortier l’élixir d’immortalité, et a pour compagne Chang’e, la déesse chinoise de la Lune.


ZOOM... : Cliquez l’image.

Bourré d’électronique, le « Lapin de jade », qui pèse environ 120 kg, peut parcourir jusqu’à 200 m par heure et franchir des pentes de 30°. Ses objectifs : faire des analyses - notamment géologiques - et envoyer vers la Terre des images de la Lune en 3D. Il devrait être opérationnel pendant trois mois. Le suivi de la mission sera en partie assuré grâce à l’Agence spatiale européenne (ESA) depuis le Centre européen des opérations spatiales (Esoc) de Darmstadt (Allemagne) et ses stations au sol en Espagne et en Australie.

Crédit : Le Journal Du Dimanche, 15 décembre 2013

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document