vous etes ici : Accueil » SUR DES OEUVRES DE TIERS » Bukowski : DON’T TRY
  • > SUR DES OEUVRES DE TIERS
Bukowski : DON’T TRY

D 4 février 2012     A par Viktor Kirtov - C 0 messages Version imprimable de cet article Version imprimable    ................... PARTAGER . facebook


Sur sa tombe une épitaphe énigmatique : « Don’t Try » (« N’essaie pas »)
rappelle l’article de A.G. : Bukowski « ce vieux dégueulasse » (à ne pas manquer, avec aussi « Bukowski et la folie ordinaire », le papier de Ph. Sollers, très bon, comme souvent, dans cet exercice conjugué de la critique et du portrait littéraire.)

JPEG - 194.1 ko
Crédit : Criminal Wisdom

05/02/2012 : D’autres versions

Un écrivain portant les stigmates de l’alcool et d’une vie sauvage, capable d’écrire deux ans avant sa mort, le magnifique poème « L’oiseau Bleu »
peut-être aussi parce qu’il lui en avait tant fait voir à l’oiseau bleu... :


Crédit : Benoît Monneret (détail) - ZOOM : CLIQUEZ L’IMAGE
pour découvrir l’oiseau bleu intégral, dans sa parure originale

il y a dans mon coeur un oiseau bleu qui
veut sortir
mais je verse du whisky dessus et tire
une bouffée de cigarette
et les putains et les barmen
et les employés d’épicerie
ne savent pas
qu’il est
là.


L’intégrale ici
.

Enigmatique « DON’T TRY » ? Plus, depuis que sa veuve Linda Bukowski, en a donné la clé, sa clé, dans une interview par le magazine trimestriel local de San Pedro : The Rise and the Fall of the Harbor Area, dans son édition de mai-août 2005. Interview conduite par Mike Watt :

Watt : Quelle est l’histoire : " DON’T TRY " ? Une trace dans ses écrits ?

Linda : Regardez ces gros volumes ? [Pointant la bibliothèque] On appelle ça le Who’s Who in América. Tout le monde y est, artistes, scientifiques, n’importe qui. Donc, il y était et ils lui ont demandé de faire une petite chose à propos des livres qu’il a écrit et duh, duh, duh, duh, duh. Et puis au final : n’y a-t-il rien que vous souhaiteriez ajouter, que vous savez, quelle est votre philosophie de vie, et quelques uns pourraient en écrire des tonnes pendant longtemps. Une thèse, que certains disséqueraient encore et encore. Et Hank a simplement mis : « Don’t try ». Maintenant, pour vous, qu’est-ce que ça signifie ?

Watt : Eh bien pour moi ça a toujours signifié comme être naturel.

Linda : Ouais, ouais.

Watt : Pas comme... être paresseux !

Linda  : Ouais, je reçois tellement d’hypothèses différentes de gens qui ne comprennent pas ce que ça signifie. Eh bien, "Don’t Try" ? Juste être un fainéant ? Relax, Max ? Pour moi, no ! Don’t try, do !
Parce que si vous passez votre temps à essayer quelque chose, vous n’êtes pas en train de le faire. "DON’T TRY."

le texte original, en anglais

D’autres versions

Une autre version : « My theory of life [is] ’Don’t try. Just type ». http://jmww.150m.com/Bukowski.html

Une autre, ici


Notes of a dirty old man

Ces « Notes of a dirty old man »
ont été publiées en français
sous le titre
Journal d’un vieux dégueulasse

Initialement, elles avaient été publiées à partir de l’année 1967 dans Open City,
un hebdomadaire anticonformiste de San Francisco, déjà sous ce titre.

La publication disparut deux ans plus tard, en 1969, mais Bukowski continua dans Nola, puis dans Los Angeles Free Press..., des petits hebdmodaires locaux, ceci jusqu’aux années 80.

Il en rédigea plusieurs versions, à partir desquelles fut publié le recueil « Notes of a dirty old man ».


Charles Bukowski. Notes of a dirty old man, Rare Book Room - ZOOM, cliquer l’image

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré. Votre contribution apparaîtra après validation par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • NOM (obligatoire)
  • EMAIL (souhaitable)
Titre
  • Ajouter un document