Ou bien, Tirez un article à la roulette

Picasso by night by Sollers

à l’occasion de la réouverture du Musée Picasso
Par : A.Gauvin, - 23/10/2014 - Sollers et l’art - Musée Picasso Paris. Il y a 133 ans, le 25 octobre 1881, naissait Picasso... Le musée Picasso de Paris rouvre ses portes ce week-end après cinq ans de fermeture pour travaux et une période mouvementée marquée par la révocation de sa directrice Anne (...)


Le Cercle des tempêtes

Judith Brouste
Par : A.Gauvin, - 22/10/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - Comment et pourquoi, en 1816, Mary Shelley, une jeune femme de dix-neuf ans, écrit-elle l’histoire la plus horrible de tous les temps ? À la suite de sa propre blessure, Judith Brouste découvre Frankenstein et la vie du poète anglais (...)


De l’intime, de la dignité

Par : Lisa Santos Silva, - 21/10/2014 - La Tribune des lecteurs - Cher Philippe Sollers, Je viens de lire L’INTIME RADICAL : j’y retrouve la générosité flamboyante et iconoclaste qui me plait tant en vous. Je vous joins un texte que j’ai écrit ces jours ci avant de lire le vôtre. Il (...)


Eva Gouel, « Ma Jolie »

Portraits de femmes
Par : .Viktor Kirtov, - 8/10/2014 - SUR DES OEUVRES DE SOLLERS - MENU En parle-t-il dans Portraits de femmes ? La mutation du sujet / La question du corps Ma Jolie La chanson « Ma Jolie » 09/10/14 : Ajout section « La chanson "Ma jolie" » Portrait de femmes paraît en édition Folio, ce mois (...)


Littérature et politique : « Y-a-t-il encore des esprits libres ? »

France 2, 4 juillet 2008
Par : A.Gauvin, - 6/10/2014 - Sollers et la politique - En attendant la parution de Littérature et politique prévue pour la fin du mois d’octobre chez Flammarion... Le 4 juillet 2008, Philippe Sollers qui venait de publier Un vrai roman, Mémoires, était l’invité de Guillaume Durand sur (...)


Chien de lisard

par Gérard Farasse
Par : A.Gauvin, - 1er/10/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - De gauche à droite : Philippe Bonnefis, Aliocha Wald Lasowski, Dolores Lyotard et Gérard Farasse. Lille, 18 novembre 2009. Hommage à Philippe Bonnefils (Photo : A. Gauvin) Cliquez pour ZOOMER Gérard Farasse est mort le 28 septembre. Une (...)


Ulysses de Joyce illustré par Matisse

Par : A.Gauvin, - 26/09/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - Ulysses de Joyce illustré par Matisse. SOMMAIRE Joyce et Matisse Éole Gravures En 1934, l’éditeur américain George Macy confie à Matisse l’illustration d’Ulysses de James Joyce. Pour composer ces gravures, Matisse (...)


Céline. La genèse du « Voyage » enfin publiée

Autour d’un événement éditorial
Par : .Viktor Kirtov, - 19/09/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - MENU Que révèle ce manuscrit ? On a retrouvé le « Voyage » ou la rocambolesque histoire du manuscrit Deux entretiens exceptionnels Lettre de Céline de soumission du « Voyage » à la NRF La version illustrée de 1935 Deux regards sur Céline La (...)


Fortune de Machiavel

par Philippe Sollers, Jacqueline Risset, Patrick Boucheron
Par : A.Gauvin, - 15/09/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - SOMMAIRE Philippe Sollers, Le diable à Florence Jacqueline Risset : « Faire saisir les mots comme des gestes » Philippe Sollers, Non, Machiavel n’est pas machiavélique Jacqueline Risset, Machiavel et Dante Voltaire, De l’âne (...)


DANTE ET LES RIMES

par Jacqueline Risset
Par : .Viktor Kirtov, - 13/09/2014 - SUR DES OEUVRES DE TIERS - Les Rimes sont certainement la part la plus oubliée et la plus méconnue de l’œuvre de Dante. Considérées comme réceptacle des compositions poétiques laissées de côté par l’auteur même, et donc exclues des ensembles bien construits qui (...)



Archives Articles (+) (par date décroissante, par titre, par contributeur)



ARTICLES MIS A JOUR

Ainsi donc Mallarmé
Ajout : Stéphane Mallarmé, un film réalisé par Éric Rohmer (1966) à partir « d’un entretien avec Jules Huret publié dans L’écho de Paris en 1891 ainsi que divers écrits, lettres ou propos, antérieurs et postérieurs à cette date. »
9/10/2014


Pile ou Face ? Variations sur le vu féminin
Ajout section "In Voluptate Mors" (Dali).
14/09/2014


Godard : "Adieu au langage", la Bande-son commentée (I)
Ajout extrait 06 bande-son.
7/07/2014


Archives "Articles mis à jour" (+)




NOTES

8/10/2014 « Révolution », voilà un mot dont le sens a décidément bien changé. Finie la référence aux expériences révolutionnaires soviétique ou (...)

7/10/2014 Les membres de Sprezzatura sont heureux de vous annoncer la parution du numéro 6 « L’économie des événements ». (...)

5/10/2014 Cyd Charisse et Fred Astaire dans Tous en scène de Vincente Minnelli (in J.-C. Missiaen, Cyd Charisse). img (...)

Toutes les "Notes" (+)



SUR D'AUTRES BLOGS

Force, courage, puissance, esprit de décision, volonté, indépendance... dans ces déclinaisons du "soi," du "courage d’être soi" dont je perçois bien la tonalité toute foucaldienne, il nous faut bien entendu distinguer les effets du tempérament, de la personnalité, de l’énergie individuelle (qui ont leur part), du profond désir de liberté logé au cœur de la subjectivité. huffingtonpost.fr
15/10/2014


A 69 ans, le romancier devient le quinzième Français à recevoir la prestigieuse récompense. Libération. Modiano sur Pileface.


9/10/2014


La « Grande Vague » et les « Vues du Mont Fuji » : ces icônes ont rendu Hokusai immensément célèbre en Occident. Le Grand Palais, à Paris, lui consacre une rétrospective exceptionnelle réunissant 500 de ses œuvres. liberation.fr
8/10/2014


Archives "Sur d'autres Blogs" (+)

A.G. - 23/10/2014 Chien de lisard  J’ai reçu ce courriel de Myriam Boucharenc : « Le (...)
A.G. - 22/10/2014 De l’intime, de la dignité  Goya, La comtesse del Carpio, marquise de La Solana (...)
A.G. - 16/10/2014 Sade lisible ? Sérieusement ?  La Passion de la méchanceté. Sur un prétendu divin marquis. (...)
Martine Courtois - 13/10/2014 GODARD : "Adieu au langage"
la BANDE-SON commentée (I)
 Merci pour ces précieuses indications. J’ajoute : (...)
A.G. - 9/10/2014 Derrida, tel quel  Derrida - le courage de la pensée Un film de Virginie (...)
V. Kirtov - 9/10/2014 Eva Gouel, « Ma Jolie »  Merci Saitta68 pour votre commentaire et ces précisions (...)

Archives commentaires (+)


+ Surréalisme

« Au commencement de la modernité, rompant avec l ?increvable XIXe siècle, il y a, c ?est entendu, le surréalisme[ ?] »
Philippe Sollers,
Eloge de l ?infini (2001) (Le Monde du 30.04.99)
(GIF) Voir l’article

—oOo—
«  Paris, vendredi
Cher André Breton,
Votre accueil, l ?autre jour, ce long moment que vous avez bien voulu m ?accorder (étais-je assez inquiet de moi-même !), voilà ce que je ne pourrai oublier, me demandant toujours si j ?aurais dû, ou non, dire ou ne pas dire ceci ou cela, un peu à côté de ce que j ?avais à vous dire et que je ne pourrai vous dire que peu à peu si l ?occasion m ?en est encore donnée ?
Mais Tel quel voudrait annoncer cet Entretien, dès le prochain numéro. Est-ce possible ? Et sous quel titre (autre, si vous le désirez) ?
Je vous serre respectueusement la main,
Ph. Sollers »

Lettre manuscrite du 29 avril 1960, Philippe Sollers, 23 ans, obtient un rendez-vous après de nombreuses sollicitations. Sa lettre de remerciements est une des treize lettres retrouvées dans les archives d ?André Breton et publiées sur pileface ici :
(GIF) Voir l’article

—oOo—

« - Surréalisme, bazar et compagnie ? »
Le coeur absolu (1987)

Illustration des relations complexes, contradictoires, souvent ironiques, voire polémiques, entre Philippe Sollers et le surréalisme traitées dans un article de fond ici :
(GIF) Voir l’article

Ou encore :

Dans Lois (1972) : « L ?humour est votre canon, votre surraison. Abandonnez le surréalisme qui nourrit le sous-réalisme, les deux ayant avec le soi-disant naturel une odeur de chiottes et de sacristie. ", Femmes (1983) : " Le surréalisme ! Parlons-en ! Les pruderies occultes de Breton... L ?imposture minaudière d ?Aragon... L ?exaltation anti-sexuelle d ?Artaud... Seul Bataille garde un peu d ?allure dans ce grand capharnaüm refoulant... »

Ou bien :

« Pour le surréalisme, Lautréamont reste un prétexte à inflation verbale, une référence d’autant plus insistante qu’elle est moins interrogée, une ombre, une expression, un mythe, sous le couvert duquel se perpétue un confusionnisme lyrique, moral et psychologique. »
Ph. S.

—oOo—

Et encore :

« [ ?] position censurante du surréalisme à l ?égard de Joyce, qui est un continent beaucoup plus important que la plupart des surréalistes, on peut la déchiffrer aussi bien dans la théorie de l ?écriture automatique, que dans un texte comme « Prolégomènes à un troisième manifeste du surréalisme ou non », de Breton. Joyce y est renvoyé à l ?arbitraire pur et simple et condamné pour crime de retour au romanesque. »
Ebranler le système
Propos recueillis par J-J. Brochier publiés in magazine littéraire n° 65 (juin 1972)
(GIF) Voir l’article

—oOo—

Mais aussi ces déclarations qui supplantent toutes les autres : Ph. Sollers (France Inter / Esprit critique du 23 février 2007 : La bibliothèque de Philippe Sollers) , montrant à Vincent Josse, une réédition des Manifestes du surréalisme [1] :
« voici la dédicace dont je suis le plus fier :
" A Philippe Sollers,
aimé des fées.

André Breton " »

(GIF) Plus ici.

Et celle-ci :

« J ?ouvre le premier Manifeste du surréalisme, et je lis : " Le seul mot de liberté est tout ce qui m ?exalte encore. Je le crois propre à entretenir, indéfiniment, le vieux fanatisme humain. Il répond sans doute à ma seule aspiration légitime. Parmi tant de disgrâces dont nous héritons, il faut bien reconnaître que la plus grande liberté d ?esprit nous est laissée. À nous de ne pas en mésuser gravement. " »
Philippe Sollers
Le Journal du mois, 25 février 2007
(GIF) Voir article.

—oOo—

Et ce décryptage pénétrant et pertinent de Sollers par Michel Foucault :

« J ?ai été frappé d ?une chose, c ?est que, dans le texte de Sollers [3] et dans les romans que j ?ai pu lire, il est fait sans cesse référence à un certain nombre d ?expériences - si vous voulez, j ?appellerai ça, avec beaucoup de guillemets, des expériences spirituelles (mais enfin le mot spirituel n ?est pas bon) - comme le rêve, comme la folie, comme la déraison, comme la répétition, le double, la déroute du temps, le retour, etc. Ces expériences forment une constellation qui est probablement très cohérente. J ?ai été frappé par le fait que cette constellation, on la trouve déjà à peu près dessinée de la même manière chez les surréalistes. Et, au fond, je crois que la référence souvent faite par Sollers à André Breton, ce n ?est pas un hasard. »
Michel Foucault
Dits et écrits, Tome I, Gallimard, 1994, p. 338.
(GIF) L ?extrait dans son contexte.

—oOo—

Le commentaire de Michel Foucault pourrait aussi s ?appliquer à cet extrait du premier roman se Sollers :

« C ?était donc maintenant, dans ma chambre, que l ?infini me semblait saisissable à son tour, encouragé à naître.

(JPEG)

Et cette communion fiévreuse était comme on se largue et dérive insensiblement. ?Ainsi - me disais-je - c ?est à un des moments les plus désolés de ma vie que j ?aurai trouvé le hasard et la force d ?exprimer, mais non : de capter ou d ?entrevoir ce fameux point de l ?attention où tout est décidément interchangeable. ?La pensée défilait devant moi ; ma propre personne et ?moi ? capable non seulement de voir tout cela dans une sorte de lumineuse absence, mais de le soupeser, de le juger, d ?en rire... Et, dans ce détachement passionné, l ?absurdité, enfin, devenait merveilleux : une réalité merveilleusement absurde. »
Philippe Sollers,
Une curieuse solitude (1958)

Sur le parrallélisme de la formulation de Sollers et celle du Deuxième Manifeste du surréalisme :
(GIF) Voir article.

V.K.

—oOo—


Toutes les citations


Entretien sur Médium


Frédéric Taddeï reçoit Philippe Sollers et Gabriel Matzneff à l’occasion de la sortie de leurs livres respectifs : Philippe Sollers : "Médium" chez Gallimard Gabriel Matzneff : "Les nouveaux Émiles de Gab la Rafale" chez Léo Scheer.

Extrait : La contre-folie pour s’opposer à la folie de notre temps

mp3
Pour démarrer l’écoute, cliquez sur la flèche verte

L’entretien intégral dans cet article


Littérature et politique


Flammarion, parution : fin octobre 2014.



oOo